Cinéma

Elle décroche le prix d’interprétation d’Un certain regard pour sa performance dans À perdre la raison de Joachim Lafosse

Emilie Dequenne revoit la vie en Rosetta . Et rejoint dans la légende cannoise Vanessa Redgrave, Isabelle Huppert, Helen Mirren et Barbara Hershey dans le club très fermé des comédiennes récompensées deux fois par le Festival pour leurs performances.

Treize ans après avoir décroché le prix d’interprétation pour le film des frères Dardenne, elle remet ça, mais dans la section Un certain regard, avec le très beau film de Joachim Lafosse, À perdre la raison , attendu dans nos salles dès mercredi.

“Je ne croyais pas du tout à un prix. Je ne pensais pas qu’on en donnait à Un certain regard. J’espérais que Joachim en reçoive un parce c’est rare de voir des grandes tragédies comme ça à l’écran. Cela a été fait de main de maître par lui et par toute l’équipe. Mais samedi midi, j’avais appelé Joachim et il m’avait : Vous méritez un prix, toi au moins, ma chérie. (rire)

Les sensations sont-elles fort différentes de celles de 1999 ?

“Je n’avais rien compris de ce qui se passait à Cannes à 17 ans. Cela allait trop vite. Même pour le prix, je n’avais pas réalisé tout de suite. Aujourd’hui, je suis toujours aussi nerveuse et angoissée, mais bien que j’étais venue avec les frères Dardenne, Fabrizio Rongione, toute l’équipe, j’étais, entre guillemets, venue seule à Cannes. Ici, je suis avec mon homme. C’est différent. Ma famille n’était pas présente la première fois et ici, c’est le cas. C’est agréable de partager.”

Savourez-vous plus ?

“J’ai plus conscience. Mais cela n’a rien à voir avec les films : c’est une question d’âge. Il arrive un âge où on est plus dans le moment présent. On ne fait pas les films pour les prix, mais quand ils arrivent, c’est très agréable.”

Fait incroyable : les deux fois, vous les partagez : avec Séverine Caneele en 1999 et Suzanne Clément cette année…

“Tim Roth m’a dit que ce n’est pas un prix partagé : ce n’est pas ex aequo mais deux prix féminins plutôt que d’en donner un aux hommes. Mais c’est vrai, ça m’a fait rire. J’irai voir Laurence anyways de Xavier Dolan.”

Comment est prévue la fête ?

“En amoureux. Et dimanche à 7 h du matin, je prends l’avion pour apporter le petit-déjeuner aux enfants. Puis faut que je sois en forme pour la presse et les présentations en début de semaine, avant la sortie du film mercredi.”



© La Dernière Heure 2012