Cinéma Hospitalisé, l’acteur a été opéré. Sa fille Anouchka se veut rassurante sur sa santé.

Sale temps pour Alain Delon. Moins d’un mois après le décès de Mireille Darc, celui que l’on surnomme le Guépard a été admis à l’hôpital le 19 septembre dernier suite d’importantes douleurs au dos et à la jambe. C’est ce qu’a révélé le magazine français Ici Paris.

L’acteur âgé de 81 ans a subi une opération cardio-vasculaire qui a duré 5 heures. Il a fait l’objet d’un pontage de l’artère fémorale, autrement dit la mise en place d’un contournement du vaisseau sanguin obstrué. S’il a rejoint sa chambre après avoir passé une journée en salle de réveil et une autre en soins intensifs, le comédien n’a toujours pas été autorisé par les médecins à quitter l’hôpital.

Dans un entretien accordé au Parisien, sa fille Anouchka a cependant tenu à rassurer les nombreux fans de l’acteur. "C’était une intervention programmée, explique-t-elle. Cela faisait deux ou trois ans qu’il avait des problèmes de circulation dans la jambe et qu’il devait donc subir un pontage." Elle a ajouté qu’"il faut arrêter d’enterrer les gens, c’est insupportable ! Mon père n’a rien de grave !"

Ce n’est cependant pas la première fois qu’Alain Delon a de sérieux problèmes ces 10 dernières années. En 2005 déjà, il avait été soigné pour des problèmes cardio-vasculaires. Des examens, notamment coronariens, avaient été réalisés pour vérifier l’état de ses vaisseaux sanguins.

Malgré ces précautions, le comédien avait fait un malaise cardiaque deux ans plus tard, quelques heures avant de monter sur scène pour jouer la pièce Sur la route de Madison dans laquelle il avait Mireille Darc pour partenaire.

À l’époque, Alain Delon ne se doutait certainement pas qu’il allait passer plus souvent qu’à son tour par la case hôpital. En 2012, il a subi une opération en raison d’une arythmie cardiaque et l’année suivante, ce sont des problèmes de fibrillation auriculaire qui l’ont conduit à repasser sur le billard.

Le répit sera malheureusement de courte durée pour le Samouraï. En août 2014, il était à nouveau hospitalisé dans le service de neurochirurgie d’un grand établissement parisien. En cause cette fois-ci, non pas des ennuis cardio-vasculaires mais le nerf trijumeau gauche du visage, à l’origine de violents maux de dos et de tête récurrents.

Depuis, sur ordre de ses médecins, Alain Delon s’est fait nettement plus rare en public. En février 2016, il devait être l’invité vedette du Bal de l’Opéra, à Vienne, un des grands événements mondains de la capitale autrichienne. Il avait cependant été contraint de renoncer à l’invitation sur les conseils de son cardiologue qui estimait qu’il n’était pas en mesure de voyager.

C’est désormais à Douchy, dans le Loiret, loin de la foule et des caméras que vit l’acteur. Ses apparitions publiques sont de plus en plus rares. La dernière en date a bien sûr eu lieu lors des funérailles de Mireille Darc, au début du mois de septembre. Quelques semaines plus tôt, c’est à Liège qu’il s’était rendu pour honorer de sa présence le Festival du film policier.


"Je peux moi aussi partir"

Le décès de Mireille Darc le 28 août dernier a terriblement marqué Alain Delon. Dans un entretien accordé à Paris Match, l’icône du cinéma français s’est confiée sur leur relation et son état d’esprit. "Aujourd’hui, je préfère avoir l’âge que j’ai plutôt que 40 ans, disait-il. Je n’aurai pas beaucoup d’années à vivre sans elle, pas trop d’années à souffrir." Un peu plus loin, il ajoutait que "sans elle, je peux partir moi aussi. […] Je me dis qu’elle ne souffre plus. Ceux qui souffrent sont ceux qui restent. Ça fait si mal ! Elle méritait de vivre…" Lors des funérailles de la comédienne, on l’avait vu très affecté.

Alain Delon et Mireille Darc ont vécu ensemble pendant 15 ans. Ils s’étaient aussi retrouvés sur les planches en 2007 lorsqu’ils partageaient l’affiche pour la pièce de théâtre Sur la route de Madison. C’est quelques heures avant une de ces représentations que le comédien avait fait un malaise cardiaque.