Cinéma

Woody Allen s'est dit dimanche "triste" pour Harvey Weinstein, accusé de viols, agressions ou harcèlement sexuels, et a jugé "tragique" la situation des femmes qui se déclarent victimes des agissements du producteur américain. 

"Toute l'affaire Harvey Weinstein est très triste pour tout le monde", a déclaré le réalisateur américain dans une interview à la BBC. "C'est tragique pour les pauvres femmes qui se sont retrouvées impliquées, triste pour Harvey dont la vie est tellement bouleversée", a-t-il ajouté. "Il n'y a pas de gagnants là-dedans, c'est juste très, très triste et tragique pour ces pauvres femmes qui ont dû traverser tout ça", a déclaré Woody Allen.

Le réalisateur avait été accusé dans les années 90 d'avoir agressé sexuellement sa fille adoptive lorsqu'elle était enfant. Un juge et les services sociaux avaient conclu que ces accusations, au moment d'une bataille judiciaire pour la garde des enfants de Woody Allen et Mia Farrow, étaient "non concluantes".

Mais l'affaire avait ressurgi en 2015 avec une lettre ouverte de Dylan Farrow dans le New York Times, où elle avait réitéré ses accusations, qualifiées par Woody Allen de "fausses et honteuses".

L'an dernier, c'était au tour du journaliste Ronan Farrow, fils du cinéaste, de publier une tribune dans The Hollywood Reporter pour dénoncer le silence des médias sur le passé de son père en raison de son statut de réalisateur star.

Ronan Farrow est l'auteur de l'un des articles, paru dans le "New Yorker", qui a révélé l'affaire Weinstein.

Harvey Weinstein et Woody Allen ont travaillé ensemble, mais le réalisateur a assuré à la BBC ne pas avoir été au courant des comportements qui sont reprochés au producteur.