DH Radio

En deux ans, l'audience de la radio du groupe IPM a augmenté de 500 %, elle touche quelques 100.000 auditeurs par semaine.

Les efforts portent leurs fruits pour DH Radio. Les chiffres d'audiences de la première vague CIM 2017 en radio seront dévoilés jeudi et confirment la progression du média qui enregistre sa meilleure performance avec 1,4 % de parts de marché, effaçant de la sorte le recul enregistré fin 2016. Depuis la fin 2016, DH Radio a doublé son audience avec près de 50.000 auditeurs par jour. « C'est un résultat exceptionnel mais qui s'inscrit dans une tendance constante de croissance depuis la mise en place du nouveau format de DH Radio il y a deux ans», souligne François le Hodey. Cela représente un bond de 500 % de croissance en audience. DH Radio est aussi la radio qui a la durée d'écoute la plus importante avec Classic 21, nous sommes à 167 minutes, ce qui est considérable. »

La nouvelle grille de la radio mise en place en 2015 fait la part belle à la musique et à une information qui va droit à l'essentiel, sans blabla, explique François Le Hodey qui souligne l'originalité du positionnement du média : « Cette grille est en rupture avec les grilles de programmes traditionnelles. Elle privilégie la musique pour jeunes adultes. DH Radio n'est pas une radio pour les jeunes comme le sont Fun ou NRJ ou une radio oldies comme Nostalgie ou Classic21. C'est un format qui n'existait pas et nous apportons à cet égard une contribution très singulière avec un programme musical pour les 30-40 ans qui se veut la playlist la plus dense et la plus riche de toutes les radios francophones. » « Les débuts d'une radio ce n'est jamais facile, ajoute l'administrateur délégué du groupe IPM, surtout que le secteur, celui de la radio traditionnelle qu'on appelle aussi en linéaire, est actuellement plutôt en régression. » Allusion à l'arrivée du DAB, la radio numérique, qui s'invitera dans le nouveau plan fréquence de 2018.

On le sait, la perspective toute proche de redistribution des cartes dans le domaine des radios privées (celles de la RTBF ne sont pas concernées par le plan fréquence), agite de plus en plus le secteur. A côté du retour de Mint (radio du groupe RTL) via certains des réseaux provinciaux, d'autres acteurs n'ont pas caché leur ambition de s'offrir une meilleure place au soleil. On pense au groupe Nostalgie-NRJ qui verrait bien sa petite dernière, Chérie FM, trouver sa place dans le futur paysage radiophonique en Communauté française. François le Hodey confirme que DH Radio compte bien poursuivre sa croissance au cours des prochaines années et apporter sa dose d’innovation à ce secteur. La concurrence s’annonce rude.