DH Radio Nostalgie atteint une marche inédite dans son histoire. Idem pour DH Radio, la station du groupe IPM, qui annonce du changement à partir du 3 septembre


Séisme sur la planète radio, du côté francophone du royaume. Les chiffres d’audience du Cim sont tombés ce jeudi après-midi et ont couronné un numéro 1 inédit : Nostalgie. C’est la première fois que la station se hisse sur la plus haute marche du podium. Elle totalise 14,9 % de part de marché, soit près de 1,5 million d’auditeurs.

“En 2000, quand je suis arrivé, explique Marc Vossen, le directeur général des radios NRJ, Nostalgie et Chérie FM, j’avais dit que Nostalgie valait entre 12 et 14 % de part de marché alors qu’on était à 6 %. J’avais ce rêve profond en moi. J’avais rêvé que Nostalgie soit une marque nationale, elle l’est devenue huit ans plus tard. J’avais rêvé que Nostalgie et NRJ ensemble fassent 20 % de part de marché, on l’a fait quatre ans plus tard. On a rêvé d’être au Nord du pays, on l’était déjà avec Nostalgie et on le sera avec NRJ à partir du 3 septembre. On sentait venir les choses, qu’elles évoluaient positivement, mais il restait un cap à franchir, celui de numéro 1. Vous pouvez l’approcher, vous dire que vous faites partie du quatuor de tête, mais tant que vous ne l’avez pas atteint, il y a une sorte de doute : avons-nous la capacité de ? Et tout d’un coup, paf, ça tombe… C’est juste dingue !”

“On est très fiers, vraiment, mais on reste humbles, ajoute-t-il. Parce que demain, on peut à nouveau se retrouver quatrième. C’est important pour nous parce que ça fait partie de nos valeurs. Il n’y aura pas d’arrogance, ce n’est pas dans notre ADN. Nous savons tous ce que ça nous a coûté comme sueur d’arriver là et nous savons que c’est fragile. Rien n’est jamais acquis.” Dans son communiqué, Nostalgie précise que pour être probants, il convient de lisser les résultats sur trois vagues d’audience successives, soit une année. Ce faisant, la station se classe deuxième derrière VivaCité.

VivaCité (14,5 %) qui devance Radio Contact (13,8 %) et Bel RTL (13,2 %) dans le sondage. Suivent Classic 21, NRJ, La Première (qui tombe à 5,5%) et Fun Radio.

DH Radio passe à la vitesse supérieure

De son côté, DH Radio poursuit sa progression avec plus de 64.000 auditeurs quotidiens (28 % de plus qu’il y a trois mois) et une durée d’écoute moyenne de 110 minutes (+6 %). “DH Radio a trouvé sa place dans le paysage radiophonique, déclare Jean-Charles De Keyser qui conseille la station. Après avoir beaucoup cherché son format, nous avons trouvé une formule gagnante proposant une playlist musicale efficace et l’essentiel de l’information sans blabla. DH Radio s’impose comme une alternative qui n’a pas son pareil dans le paysage radiophonique.” La station n’entend cependant pas relâcher son effort et annonce un renforcement de son offre pour la rentrée.

A partir de lundi 3 septembre, elle entend accompagner ses auditeurs non seulement lors de leur départ au travail avec la matinale, mais aussi à leur retour. La nouveauté, ce sont deux heures de direct du lundi au vendredi, de 17 heures à 19 heures, animées par Vincent Lorge, ex-Bel RTL écarté lors du plan #evolve.

“Même si c’est petit à petit, les audiences ne cessent de grimper. Nous avons donc décidé de passer à la vitesse supérieure. DH Radio va renforcer son offre sur l’information mais en respectant le format qui plaît aux auditeurs, à savoir quelque chose de concis qui s’intègre dans le flux de la musique”, explique le rédacteur en chef Emmanuel Beugnet. Pour ce faire, la station va pouvoir compter sur des synergies accrues avec les autres rédactions du groupe IPM, à savoir celles de La DH , de La Libre Belgique et de Paris Match . “Dans le 17-19, nous aurons l’expertise des différents journalistes qui y travaillent, tant sur les sujets d’actualité chaude que magazine. Ils apporteront leur éclairage sur les questions politiques, de sport, de musique, de cinéma, etc.”

“Nous réussissons la convergence journalistique presse-Internet-radio, se félicite François le Hodey, le CEO d’IPM, le groupe qui détient DH Radio. C’est un succès sur le plan européen, jusqu’ici aucun éditeur n’avait réalisé une telle transformation.”

Une offre numérique enrichie

DH Radio ne se contente pas d’élargir son offre éditoriale sur les ondes FM, elle propose aussi cinq nouvelles webradios à écouter sur Internet. À côté de DH Radio Belgium qui existait déjà et proposait une programmation musicale 100 % belge, débarquent DH Radio Frenchie au contenu exclusivement francophone, DH Radio New Music qui ne proposera que des nouveautés, DH Radio Rock et DH Radio Relax dont il est inutile de vous détailler l’orientation, et DH Radio Love pour les plus sentimentaux.

Une nouvelle appli viendra tout prochainement renforcer l’expérience numérique des auditeurs de DH Radio. Elle permettra se suivre les programmes de la station streaming et d’accéder à toutes les informations possibles et imaginables.