Divers Dans un article publié sur son blog adriendevyver.be à l’occasion de la journée mondiale de la prématurité, Adrien Devyver explique comment il a vécu la naissance prématurée de son fils Gaspard, fin juillet dernier. 

"Notre fils a envie de découvrir le monde bien plus tôt que prévu. Quelques heures plus tard, le plus beau et le plus courageux des bébés du monde nous plongeait dans un univers magique", commence l’animateur.

Entre le jour de sa naissance et celui de son arrivée à la maison, le petit Gaspard, né prématuré, a toutefois passé 18 jours en néonatalogie. 

"D’abord en unité intensive, ensuite un passage par le sas de la néonat ‘classique’. 18 jours. 18 jours de sensations fortes. 18 jours dans un parc d’attraction uniquement destiné à secouer nos émotions les plus profondes. Les détails, on les garde pour nous. C’est l’histoire de notre lion. Elle lui appartient", raconte Adrien Devyver. "Ça a été difficile dans les premières heures. Se dire que mon bébé ne pourra pas se contenter de l’amour de son papa et de sa maman pour prendre les premières forces de sa vie m’a brisé le coeur". 

Des séances de peau à peau à la création d’une playlist qui apaise son « petit lion » lors de ses soins, Adrien Devyver y donne également les petits trucs et astuces de jeune papa.

Le texte entier est à retrouver sur son blog : adriendevyver.be