Divers Arnaud Tsamère roule pour la 5e fois dans une équipe belge au 25H VW Fun Cup.

"Aujourd’hui, le trac et l’adrénaline, je ne viens plus les chercher sur scène mais en sport auto" , confesse l’humoriste français de 43 ans. "Ma passion pour le sport automobile est ancré en moi et quand tu mets un doigt dedans, tu ne peux plus t’en passer. Quand tu es dans un baquet sur la grille de départ ou à quelques secondes de monter sur scène, tu ressens la même chose dans le corps : le cœur qui bat, l’envie de bien faire et de ne pas se rater."

Et voilà donc que le chroniqueur de Vivement dimanche chez Drucker (qui sera bientôt en spectacle avec son acolyte Ben) ou le trublion de Vendredi tout est permis chez Arthur, rempile pour une 5e saison à bord d’une VW Coccinelle pour cette célèbre course d’endurance qui se déroulera début juillet. "Je suis très pote avec le pilote liégeois Pierre-Yves Rosoux (à droite sur la photo, NdlR.) et il y a eu une opportunité de créer cette équipe. Pour moi, c’était très logique de poursuivre le sport auto en Belgique car c’est ici que je l’ai découvert. C’est là que je roule le plus souvent, que ce soit en karting ou en voiture." Objectif pour l’ex-mari de Margot Lafitte (la fille du célèbre pilote Jacques Lafitte) qui réalise un tour de piste en 3 minutes, 1 seconde et 9 dixièmes ? " De ne pas trop casser la voiture car elle est toute neuve, plaisante celui qui avait fait un tête-à-queue en haut du Raidillon sur sa première année à Spa et qui avait arraché deux roues l’année suivante. J’ai fait quelques cascades ! Mais je n’ai jamais été blessé. Le but est que l’écurie progresse dans le championnat. Sans se prendre pour un top team mais en faisant les choses sérieusement ."

P.Y.R.A.T. des gars rapides

C’est le nom de l’équipe Milo Racing formée par Pierre-Yves Rosoux (pilote connu aussi pour ses cascades de précision dans des films de renom comme Red, où il double Bruce Willis, Taxi 4 ou encore Taken ) et Arnaud Tsamère. "Heureusement qu’on a ses initiales là, P.Y.R.A.T. Du coup, Pyrat, des gars rapides (en référence à Pirates des Caraïbes, NdlR.), ça nous a fait marrer, glisse l’humoriste qui ne compte pas devenir cascadeur comme son coéquipier. "Ce qui me plaît dans le sport auto, c’est le chrono, de pouvoir faire la course. Tout ce qui est pilotage de précision, c’est trop tard pour m’y mettre. Je laisse ça aux professionnels… Après, avec Pierre-Yves, on rêve que je joue dans un grand film et que lui me double. Ce serait génial ! Mais côté cinéma, j’attends qu’on vienne sonner à ma porte… et c’est long (sourire) !"

Arnaud Tsamère ne compte pas arrêter son métier d’artiste pour ne faire plus que du sport auto non plus. " Un grand pilote français m’a dit un jour : si tu arrêtes ton métier, tu ne feras plus de sport auto justement. Plus personne ne t’invitera et plus aucun partenaire ne voudra te soutenir (rire) ! Au-delà de ça, je le fais par passion. J’ai envie de faire les choses dans l’ordre, étape par étape. Je ne me prends pas pour un pilote et encore moins pour un pilote professionnel."