Divers

Quatorze ans après l’homicide commis sur la personne de Marie Trintignant, Bertrand Cantat est en couverture des Inrocks pour la sortie de son nouvel album solo. 

La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a dégainé sur Twitter : "Au nom de quoi devons-nous supporter la promo de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poings ?"

© D.R.

"Ça m’a obsédé pendant longtemps, peut-on lire sur la Une du magazine français . Tout me semblait tellement dingue que ça paraissait la seule solution : vivre était insupportable après ce qui s’était passé…" Avant que l’ancien leader de Noir Désir ne rajoute qu’il avait même "pensé au suicide" après l’homicide commis contre sa compagne. "Parler publiquement de ce qui s’est passé m’aurait peut-être aidé, mais ça aurait été indécent", souligne le chanteur qui assure "assumer les conséquences de mes actes. Je continue avec tout ça, avec tout mon cœur, toute ma conscience. Je ne peux pas oublier, mais je peux évoluer".