Divers Deux jours après la marche pour le climat, le cinéaste belge Bouli Lanners attaquait sévèrement Charles Michel et Marie Christine Marghem dans une vidéo publiée sur son compte Facebook. Alors qu'il y déclarait qu'il ne "Faudra pas vous étonner si nous aussi on vient à Bruxelles dépaver la rue de la Loi". Il explique aujourd'hui dans une nouvelle vidéo qu'il n'appelle pas à la violence. "Que les choses soient bien claires, j’ai des coups de gueule mais je ne prône en aucun cas la violence. Je suis un homme en colère.  Et je reste un homme en colère".



"Ce qui me désespère c'est qu'il y a une urgence climatique, des décisions qui doivent être prises pas dans un an mais demain (...) le climat se fout de savoir comment la Belgique est structurée, il avance et n'attendra pas."