Divers Après la série Fais pas ci, fais pas ça, Bruno Salomone monte sur scène pour un show Euphorique.

"Je suis sicilien belge, un peu comme Adamo, plaisante Bruno Salomone en nous rappelant ses origines italiennes et dont la mère a un nom d’origine flamande (mais des Flandres françaises). On se raconte toujours un peu sur scène. Le parcours de mon personnage est un peu le mien. J’ai grandi à Marseille, pour ensuite partir en banlieue parisienne et finir dans le milieu du divertissement."

En effet, l’humoriste de 47 ans a débuté sa carrière avec un sketch d’anthologie, le cochon d’inde. "C’est ce qui m’a fait démarrer, admet-il. À l’écrit, c’était nul, personne ne le voulait car trop absurde et du non sens total. Puis, au final, c’est le sketch dont on me parle le plus aujourd’hui. Je voulais simplement faire de l’absurde populaire !"

Pari réussi pour celui qui s’attaque à du rocambolesque aujourd’hui avec son show Euphorique où il interprète 43 personnages. "Ce n’est pas classique, en effet. Cela vient de ma fusion entre la culture du one-man-show et mon attirance pour le cinéma. Je raconte donc une histoire comme au cinéma en ayant l’efficacité du one-man-show." Un spectacle à part qu’il est d’ailleurs en train d’adapter pour le cinéma. "Il s’agit de quelque chose de fantastique, explique cet expert en bruitage d’animaux. Je fais 43 personnages sur scène mais en film, ce sera difficile. Au cinéma, le bébé sera un bébé, une femme sera une femme, etc. Je ne peux pas faire tous les personnages, ce serait insupportable. Même Eddie Murphy ne fait pas tous ses personnages !"

Un projet auquel Bruno Salomone, vu dans Sharknado 3 aux USA, veut croire. "J’arrive à un moment de ma vie artistique où je dois faire le plus de choix affûtés et aller là où on m’attend le moins et où je me surprends moi, insiste celui qui vient de jouer le papa d’une trisomique voulant passer son bac dans le téléfilm primé à La Rochelle Mention particulière. 9 ans que je fais ce personnage de Fais pas ci, fais pas ça . Les gens ne soupçonnent pas tout ce qu’il y a derrière le Denis Bouley. Mais je ne peux pas le montrer dans la série. Ce que je fais sur scène, impossible de le montrer ni au cinéma ni en télé." C’est pourquoi il a notamment refusé Danse avec les stars. "Danser pour un film, oui. Mais pas en télé, ça ne m’attire pas. Je n’ai pas envie. À un moment, ça peut être dangereux la télé car elle ne nivelle pas toujours vers le haut. Du coup, au bout d’un moment, si on prend les gens pour des cons, ils le deviennent…"

Euphorique de Bruno Salomone, ce samedi 21 octobre au Voo Rire de Liège. Infos et réserv. : voorire.be.