Divers On a vu les dernières répétitions du show Fast&Furious Live qui débarquera fin janvier en Belgique. Sensations (fortes) garanties!

Entre pyrotechnie du dernier cri, projection en mapping à la pointe et pilotage de précision, bienvenue au ballet Béjart des voitures. 42 bolides -dont la désormais célèbre Dodge Charger de Dom Toretto- dansent au rythme du vrombissement de leur moteur. Objectif? Plonger le spectateur au milieu des courses de rues -mais ici dans une arène d’une salle de spectacle- qui ont fait la renommée de la saga cinématographique Fast&Furious.

Au total, 17 tableaux différents composeront ce premier show live qui repousse les limites de vitesse. A commencer par la scène qui mélange lumières led et mapping -à la fois au sol et sur les véhicules en eux-mêmes- et donne le tournis. Sous ses airs de guirlandes de Noël en plein Miami, ce ballet millimétré est du plus bel effet (voir notre vidéo).

Et Fast&Furious Live promet d'arracher du bitume lors de son passage à Anvers. En effet, après quatre mois de cascades en cascade, il reste encore un mois de répétitions pour ces 11 fous (8 hommes et 3 femmes) du volant. En route vers un show qui sera autant à ressentir (ça crisse... du pneu) qu’à sentir (ça pue... le caoutchouc brûlé). Pour un spectacle qui démarre déjà sur les chapeaux de roues mais qui n'a pas encore montré tout ce qu'il avait sous le capot.

Note: Fast&Furious Live, les 27 et 28 janvier au Sportpaleis d’Anvers. Infos et réservations: www.teleticketservice.com ou via le 070/345.345.