Divers

"En radio, ce n'est pas évident les voix de femmes, objectivement, pour des raisons de texture, c'est plus difficile que pour des timbres masculins. La majorité des radios généralistes sont masculines. On n'a pas de quotas, néanmoins, on regarde la qualité des gens. On s'est rendu compte que les grands journaux de 8h, 13h et 18h sont présentés par des voix féminines. Ça apporte de la fraîcheur. "

Ces propos tenus par Francis Goffin, directeur des radios de la RTBF, dans les colonnes du magazine Moustique du 26 avril dernier ont fait l'objet de plusieurs plaintes. "Le Secrétariat d’instruction du CSA est saisi de trois plaintes relatives aux propos tenus par le Directeur général des radios de la RTBF, Francis Goffin, dans le magazine « Moustique » du 26 avril 2017. Interrogé sur la présence des femmes dans la nouvelle grille de La Première" , écrit le CSA dans un communiqué.

Le Secrétariat d'instruction ne peut cependant pas donner suite à ces plaintes puisqu'elles visent des propos publiés dans la presse écrite (pas de la compétence du CSA) mais "a estimé opportun de transférer ces plaintes à l’Administrateur Général de la RTBF, Jean-Paul Philippot, pour l’en informer et lui permettre d’y apporter les éventuelles suites utiles. Le CSA est également en dialogue avec l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, auquel il est lié par un protocole de collaboration, en vue d’un transfert de ces plaintes."


Voici la réponse de Francis Goffin à ses employés:

"Bonjour, En déplacement à l'étranger, j’apprends que certains d’entre vous ont réagi suite aux propos relatifs aux voix féminines de La Première retranscrits dans une interview que j’ai donnée au magazine Moustique il y a dix jours, qui laisseraient supposer que j’ai tenu des propos sexistes. Je tiens d’abord à dire avec force, que le sexisme ne fait absolument pas partie de mes valeurs.

Interpellé par certains d’entre vous et n’ayant absolument pas le souvenir d’avoir tenu des propos associant femme journaliste à fraîcheur, j’ai contacté la journaliste qui a retranscrit l’interview en lui demandant de réécouter celle-ci. Elle reconnaît que l’intention de mon propos sur la fraîcheur visait en fait plutôt l’arrivée de jeunes nouvelles voix dans la grille. Elle l’a précisé sur Facebook.

Sachant que la diversité – quelle qu’en soit la nature – fait partie des valeurs du service public, j’ai d’ailleurs évoqué dans l’interview le fait que nous avons été attentifs à la mixité de la nouvelle grille, tout en reconnaissant qu’elle est difficile à atteindre en radio, c’est bien connu, du fait de la tessiture des voix féminines. Je comprends que cette retranscription approximative ait pu émouvoir et je regrette cette polémique d’autant plus que confier des responsabilité à des femmes, travailler avec des collègues féminines et les respecter font totalement partie de ma conception de notre société, ceux et celles qui me connaissent et travaillent avec moi peuvent je pense largement en attester. Je présente néanmoins mes excuses auprès de celles et ceux que cette transcription de mes propos a pu choquer et suis disposé à dialoguer sur le sujet avec ceux qui le souhaiteraient. 

Francis Goffin RTBF"

C'est le passage "tout en reconnaissant qu’elle est difficile à atteindre en radio, c’est bien connu, du fait de la tessiture des voix féminines" qui semble déranger en interne…