Divers L’animateur sera, le temps d’une semaine, l’envoyé spécial de Bel RTL aux États-Unis pour les 40 ans de la mort du King.

Le 16 août prochain, cela fera quarante ans qu’Elvis Presley, alias le King, s’en est allé. Un anniversaire que Bel RTL va fêter en emmenant deux auditeurs - le gagnant du concours Bel RTL (auquel les auditeurs peuvent toujours participer jusqu’au 27 juillet au soir sur le site de Bel RTL) et la personne de son choix - sur les traces de la légende du rock, du 13 au 18 août. " On s’envolera vers Memphis pour visiter Graceland, la maison d’Elvis Presley, et ses alentours. On participera également à la Elvis week lors de laquelle plusieurs concerts et une veillée aux chandelles sont organisés. Je ne peux pas encore dévoiler tout ce que nous allons faire lors de ce voyage mais ce que je peux dire, c’est qu’on essayera d’expliquer pourquoi les gens continuent d’apprécier le King encore aujourd’hui, quarante ans après sa mort. Enfin, on profitera également de notre présence sur place pour visiter le Tennessee et le Mississipi, lieux peu prisés par les touristes en général et qui ont pourtant une histoire très riche. C’est par exemple à cet endroit que le blues est né ", explique Frédéric Bastien qui ne restera cependant pas la semaine entière avec le couple d’auditeurs. " Ils auront un programme mais seront libres d’aller où ils voudront pendant le séjour. "

De son côté, Frédéric Bastien remplira son rôle d’envoyé spécial en intervenant quelques fois en direct - avec un décalage de sept heures -, du 13 au 17 août, dans Entre nous été sur Bel RTL. "Le mercredi 16 août, jour de la disparition d’Elvis, on sera pratiquement non-stop en direct dans l’émission", précise l’animateur de 59 ans qui est "fan" du chanteur "depuis des années". "Ce que j’aime chez Elvis, c’est sa voix, son côté showman et surtout, sa façon de partager la musique, avec une énorme générosité. Je n’ai cependant jamais eu l’occasion de le voir sur scène, à part à la télévision."

À défaut de voir le King sur scène, Frédéric Bastien se rendra dans sa ville natale. Une première pour l’animateur. "J ’ai déjà été aux États-Unis une dizaine de fois mais jamais dans l’État du Tennessee. J’ai failli y aller une fois mais je me suis cassé une jambe en Alabama donc j’ai malheureusement été contraint de rentrer en Belgique."