Jeaninne, après la bise de Frédéric François: "Je ne me laverai plus jamais la joue!" (PHOTOS)

Pierre-Yves Paque Publié le - Mis à jour le

Divers

Jeaninne, cette dame fauchée par un chauffard et qui avait été "réveillée de son coma suite au coup de fil de Frédéric François", a rencontré son idole lors de son concert, hier soir, à Forest National. Instants émotions.

« Mais que je suis content de vous voir, lance d’emblée Frédéric François lorsqu’il voit débarquer Mamy Jeaninne, dans sa loge, après son concert à Forest national d’hier soir. Et pour cause, le chanteur de 66 ans lui avait promis de l’inviter en VIP si elle se réveillait de son coma. Une histoire incroyable que nous vous avions révélée en exclusivité il y a un an et demi.

Et même si Jeaninne -qui se déplace aujourd’hui en déambulateur- ne se souvient ni de son accident, ni de son coma, ni des mots susurrées à l’oreille par son idole (« mais peut-être que cela a joué car je l’aime quand même bien, comme une fan »), son rêve de le rencontrer un jour est toutefois devenu réalité. L’interprète de Je t’aime à l’Italienne ayant tenu sa promesse. Avant d ‘échanger plusieurs accolades, un verre de champagne et quelques cadeaux (elle lui a offert une écharpe et lui un parfum notamment), Mamy Jeaninne le rassure sur son état de santé en lui disant qu’elle pourra revenir bientôt danser à l’un de ses concerts (Frédéric François revenant fin novembre en Belgique). « Vous êtes rayonnante et très en forme malgré toutes les opérations que vous avez subies. Dans 7 mois, vous danserez à nouveau alors? » « Oui, bien sûr! Enfin, avec mon trolley, plaisante-t-elle. J’aurais quand même mieux aimer rester comme j’étais avant l’accident car je faisais ce que je voulais. Aujourd’hui, je dépends malheureusement un peu des gens. Et du coup, je me sens comme handicapée… »

Le choc fut en effet violent et Jeannine, renversée par un chauffard toujours en fuite aujourd’hui, garde encore quelques séquelles. « Avant l’accident, j’avais déjà deux prothèses de la hanche et je dansais encore! » Ce qui a eu le don d’émouvoir son « Fredo » adoré (lui-même très touché par cette histoire, à l’écoute et ravi d’avoir pu lui faire plaisir) qu’elle suit depuis 40 ans. « J’ai l’impression que ses chansons s’adressent à sa femme et je m’imagine donc à la place de Monique, vu que cela fait 16 ans que mon mari est décédé… »

« On ne s’était jamais vu auparavant? » lui lance celui qui chante qu’il faut justement « dire à tous ceux qu’on aime qu’on les aime, tant qu’ils sont vivants. » « Si, on s’est vu une seule fois! Ici même, à Forest national, il y a 10 ans, pour le Télévie. J’étais dans le public et vous m’aviez fait un bisou en passant, ça je m’en souviens!, sourit Jeaninne accompagnée de son fils qui avait remué ciel et terre -jusqu’à obtenir le numéro de Frédéric François afin qu’il lui parle dans son coma- dans l’espoir que sa maman se réveille. Mais après ces bisous-ci, c’est bon, je ne me lave plus jamais la joue (rires)! »



Pierre-Yves Paque