Divers Comme Jamel avant lui, le ventriloque et sa marionnette se testent chez nous.

Toute cette semaine -depuis hier soir, 28 février, jusqu’au 4 mars- dans la salle annexe du Centre culturel d’Auderghem de Bruxelles, le jeune humoriste français rode son tout nouveau spectacle, Jeff Panacloc contre-attaque. Comme Jamel Debbouze l’avait fait à Liège, en octobre dernier, ou encore Dany Boon en juin 2016, les comiques français apprécient notre public bienveillant (et "qui ne juge pas" comme disait Jean-Marie Bigard) pour se tester.

"Salut les trouducs !" reste l’expression favorite de la marionnette Jean-Marc. Jeff Panacloc a en effet choisi une peluche de primate déjanté pour justifier ses singeries, parfois sexuellement explicites. "C’est l’animal qui se rapproche le plus de l’homme", nous explique-t-il. "Et je trouve que le singe a une vraie dégaine. Ce qui correspondait au personnage que j’avais envie de créer. Une espèce d’ado attardé avec les bras ballants, mous et les épaules qui se secouent dans tous les sens."

Repéré par Patrick Sébastien dans Le plus grand cabaret du monde, Jeff Panacloc a fait de l’humour corrosif sa marque de fabrique. "La retraite a été fixée à 69 ans car quitte à se faire niquer, autant choisir sa position !"; "M anquerait plus que Babar soit ministre de la Défense, que Nabilla entre dans le gouvernement ou que le gouvernent rentre dans Nabilla…"; "Les nains se foutent de tout, car ça leur passe au dessus !" Voilà un petit florilège de son premier spectacle Jeff Panacloc perd le contrôle qui avait fait un carton.

En plus de son rodage cette semaine, le comique de 30 ans sera de retour avec un spectacle tout neuf pour la fin de l’année. En effet, Jeff Panacloc contre-attaque est déjà programmé à Louvain-la-Neuve le 16 novembre et au Forum de Liège les 17 et 18 novembre (Infos via odlive.be). "Il est content !", comme dirait Jean-Marc.