Divers Le Youtubeur liégeois, premier belge à être rémunéré, souffrirait d’un cancer.

Vous ne pouvez pas totalement l’avoir oublié… Joharno, sa collection Johnny, ses maillots du RSC Anderlecht (il en est un fervent supporter), son phrasé si typique en face cam sur la Toile, où il a "quand même raconté de solides conneries"…

Ses nombreux détracteurs devront lui laisser cela : le phénomène de Jupille, Eddy Gabrys de son vrai nom, est un pionnier, puisqu’il fut le premier Youtubeur belge rémunéré. Pour les dix ans de sa chaîne, qui comptabilise plus de 30.000 abonnés, 1.571 vidéos et 18 millions de vues cumulées, nous l’avons retrouvé…

Joharno, que devenez-vous ? On voit moins vos vidéos circuler…

"Toujours La légende du Net avec un grand L. Je suis toujours autant suivi qu’auparavant et je publie toujours autant de vidéos ! J’aime pas le mot "fan", mais quand je sors de chez moi, je peux pas faire trente mètres sans qu’on me demande un selfie. On vient toujours sonner chez moi pour une photo. C’est quelque chose que je n’ai jamais vraiment aimé…"

Vous ne faites plus de vidéos sur le foot, comme vous le faisiez avec Anderlecht ?

"Ça ne buzze plus… J’ai augmenté mon nombre de vues lorsque j’ai commencé à me diversifier et parler de tout et de rien. Là, y aurait de quoi rire de la saison du Standard… mais ceux qui me suivent sont plus des supporters du Standard que d’Anderlecht."

Vous avez été critiqué, notamment pour un dérapage antisémite dans votre vidéo "J’aime pas les Juifs"…

"N’importe quoi. Ma compagne est polonaise, de confession juive ! Tout ça, c’est des conneries. Joharno reste un personnage. Avec un peu de moi dedans, mais un personnage… Je ne suis pas antisémite."

N’empêche que vous venez de nous confier que si vous deviez voter aux présidentielles, vous voteriez Le Pen… Jean-Marie. Soit, laissons la politique à d’autres. Qu’est ce que vous pensez des stars actuelles de Youtube ?

"Dans mon créneau, je suis sans concurrence. En plus, les Norman, les Cyprien, etc., ils achètent des vues ! Moi, j’ai jamais triché. Pas de mise en scène. J’allume la cam, j’écris pas de texte et ça sort tout seul, cash. C’est comme ça que j’aime faire des vidéos."

Vous êtes fier de vos vidéos ?

"Fier ? Je suis lucide. J’ai raconté beaucoup de conneries quand même… Même si je ne regrette rien, j’irai pas jusqu’à dire que je suis fier. Et, en plus, j’ai été rémunéré pour. En 5-6 ans, j’ai dû toucher plus de 10.000 € pour toutes les bêtises que je raconte… C’est trop pour ce que je fais. Mais, par contre, je suis fier d’une chose : d’avoir tenu bon et continué, malgré la tempête d’insultes…"

Vous continuerez donc encore ?

"Jusqu’à ma mort. Et c’est quelqu’un qui souffre d’un cancer qui le bouffe de partout qui vous le dit…"