Divers Qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, Laura Laune semble n'en avoir cure. Et pourtant, elle le confesse elle-même, c'est une grande sensible.

"On peut parfois penser que les humoristes qui pratiquent l'humour noir sont insensibles, mais c'est faux ! Bien au contraire, c'est notre façon à nous de dénoncer les injustices" clame-t-elle dans une interview accordée au magazine Closer.

Sarcastique, corrosif et décapant sont les termes qui collent le mieux à la peau de la Montoise, adepte de dénoncer les choses à sa manière. "Je ne me fixe aucune limite, mais je ne vais pas faire de la provocation gratuite. Mon but est de rire des choses graves avec légèreté tout en tentant de faire passer un message", avoue l'humoriste de 32 ans auprès de Closer, tout en ajoutant jouer de son apparence angélique pour surprendre le public.

La gagnante de La France a un incroyable talent l'année dernière souligne d'ailleurs qu'elle ne pratique pas d'auto-censure. "J'assume tout ce que je dis. Je suis en mode guerrière sur scène !" A l'inverse, elle a déjà refusé de signer des chroniques où on lui demandait d'être davantage dans le politiquement correct. 

Comme elle a déjà été mise à l'écart d'un plateau en France quand on l'avait entendue répéter ses textes. "Il ne faut pas prendre les gens pour des idiots. Coluche et Desproges n'ont pas toujours été encensés comme ils le sont aujourd'hui! L'humour noir est très difficile à faire passer et il faut plus de temps pour se faire accepter."

Un style qui plaît à certains, beaucoup moins à d'autres. A un point tel qu'elle avoue avoir "été insultée très violemment lors d'un festival en Belgique".