Divers Surréaliste : Spamalot, la comédie musicale adaptée de leur film, Sacré Graal, va être adaptée au cinéma.

Trente-cinq ans. Cela fait trente-cinq ans, depuis la sortie du Sens de la vie, que les fans des Monty Python rêvent d’un retour du ministère des Démarches stupides, d’attaques d’immeubles pirates, de carnages orchestrés par un lapin blanc ou d’autres loufoqueries qui ne semblent étrangement germer que dans l’esprit des septuagénaires britanniques. Un espoir complètement fou qui va, en partie, devenir réalité.

Comme toujours avec l’équipe de La vie de Brian, rien n’est simple. Ni parfaitement logique. La preuve avec leur (faux) retour au cinéma. En 1975, Les Monty Python parodiaient les légendes du roi Arthur avec leur délirant Sacré Graal. Trente ans plus tard, Eric Idle décide de transformer le film en comédie musicale, avec certaines retouches et références à quelques sketches classiques du groupe. Pendant quatre ans, les 1.500 représentations affichent sold-out et récoltent le prix en Angleterre, avant que la comédie musicale ne parte à la conquête du monde.

Vu l’énorme succès, Eric Idle inverse aujourd’hui le processus et transforme la comédie musicale en… film de cinéma. Responsable de l’écriture du projet et de quelques performances vocales, il n’a pas encore précisé quels comédiens seraient de la partie. John Cleese, qui faisait déjà la voix de Dieu dans le show original, ne devrait logiquement pas se priver du plaisir d’une redite. Et on peut encore fantasmer un caméo de Michael Palin ou Terry Jones, ainsi que quelques croquis de Terry Gilliam. Ce ne serait pas tout à fait un film des Monty Python, mais sans doute le nirvana pour tous les dingues d’humour absurde.