Divers Le Front national n'a pas goûté à l'une des dernières vannes du site parodique.

Nordpresse s'est récemment "payé" Marine Le Pen sur son site. Les auteurs ont imaginé un tweet gazouillé par la présidente frontiste dans lequel elle "déclarait" ceci juste après la qualification française pour la finale de l'Euro: "Félicitations à nos tirailleurs sénégalais pour leur nouvelle victoire contre l’Allemagne".

Une boutade typiquement dans le ton parfois féroce du site, mais qui n'a pas vraiment fait rire du côté du FN, d'autant plus que Nordpresse ne s'arrête pas là. Ils évoquent ensuite une "proposition" de la candidate à la présidentielle 2017 en ces termes:  "Le Front National propose de renvoyer chez eux tous les joueurs à pigmentation variable. Et cela sans attendre la fin du tournoi qui prévoyait de toute façon leur élimination dès le premier tour. Du 11 de base qui a battu les roumains au match d’ouverture, il ne reste alors qu’Olivier Giroud, Antoine Griezmann et Hugo Lloris qui malgré ses origines espagnoles a eu la permission de rester sur le sol français pour 'services rendus à la nation'."

C'en est trop pour le parti d'extrême-droite, qui a contacté la rédaction de Nordpresse, l'enjoignant de retirer l'article "dans les plus brefs délais". "A défaut de quoi Mme Le Pen et le Front national se réservent la possibilité de porter cette affaire en justice." Le FN indique que cet article gavé de fausses infos (c'est le principe d'un site parodique) aurait été repris "par de nombreux sites d'information internet sénégalais bénéficiant d'une large audience, comme une information authentique." "Madame Marine Le Pen ne saurait accepter d'être ainsi diffamée auprès de millions d'internautes et lecteurs en France, en Belgique, au Sénégal et dans le reste du Monde."

La réponse de Vincent Flibustier, le rédac' chef de Nordpresse est sans appel: rien ne sera dépublié.