Divers

Payant ou gratuit ? Le débat anime encore les réseaux sociaux mais notre choix est fait. C'est celui de la plus-value, de l'enrichissement multimédia et du flux continu d'informations !

"Jamais je ne m'abonnerai" ... "C'est honteux" ... "J'irai consulter ailleurs". .. "Ohhhh, les pauvres petits journalistes qu'il faut payer" ... Voici quelques réactions, parmi les moins vindicatives, récoltées sur les réseaux lorsqu'il s'agit d'aborder la question des contenus réservés 100% aux abonnés.

Tout d'abord, le phénomène ne touche pas uniquement la DH mais bien l'ensemble de la presse francophone belge. La Libre Belgique, Le Soir, les quotidiens de SudPresse, L'Avenir sont eux aussi passés au payant et parfois de manière assez stricte. Aujourd'hui, un temps en retard sur le sujet, la presse flamande joue également la carte des abonnés numériques. C'est le cas du plus grand quotidien belge, Het Laatste Nieuws. Dépassant les frontières belgo-belges, l'Europe ainsi que les Etats-Unis sont aussi concernés par la nécessité absolue de muer les abonnés papier vers le numérique.

Ensuite, la DH, passée à son édition web payante dès le printemps 2014, a fait les choses de manière graduelle et non tranchée. Nous avons ainsi continué à offrir beaucoup de sujets, des articles, des reportages gratuitement. En ce début d'année 2018, la DH va clairement renforcer le volume de son offre payante sur son site web. C'est notre pacte avec vous ! Vous recevrez tout au long de la journée des infos exclusives, des dossiers sensibles, des analyses, des commentaires, des humeurs, de nombreuses vidéos, des longs formats...

Plus question d'attendre le jour suivant pour partager avec vous des bonnes infos. Toutes les rédactions de la DH (web, sport, régions, infos) auront comme mot d'ordre et mission d'alimenter en permanence DH.be. Bien entendu, une série de contenus seront toujours laissés en gratuit, comme les dépêches d'agence de presse et l'information factuelle brute.

La gratuité totale n’a jamais existé en presse. Il y a certes eu une décennie durant laquelle une partie du journal se retrouvait gratuitement sur les sites d'information du monde entier. Mais jamais tout. Nous comprenons la difficulté de passer à un système payant pour pouvoir s'informer. La presse ou les médias ont toujours été payants car il s'agit d'entreprises composées d'employés dont le métier est de passer la journée à se démener pour trouver des infos, des angles qui vous intéressent, des exclus qui vous interpellent. Malgré cela, la presse est aujourd'hui l'un des rares secteurs à devoir se justifier sur son coût. Il ne nous viendrait pas à l'idée d'exiger la gratuité du pain que nous prenons en boulangerie ou du film que nous allons voir au cinéma…

Si vous voyez encore de la publicité sur nos sites, celle-ci ne permet plus aux rédactions de vivre. Ainsi, 75% du monopole sont détenus par les géants du web comme Facebook, Google... Il ne reste que des miettes à se partager. Cela aussi est la réalité de notre profession en 2018.

Là où nous devons agir, et où nous allons donner toutes nos forces vives, c'est en vous convaincant qu'en vous abonnant, vous en aurez pour votre argent et que vous ne le regretterez pas. Rien qu'en prenant l'exemple de l’événement sportif majeur de 2018, la coupe du monde en Russie, la DH a consenti à un gros effort financier pour y envoyer une équipe de 5 journalistes qui alimenteront chaque jour du mondial la zone abonnés en contenus qualitatifs et enrichis. Des contenus adaptés à 100% au matériel utilisé pour les consulter: smartphone, PC, tablette. Nous vous proposerons également de plus en plus régulièrement des concours réservés exclusivement aux abonnés.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir sur DH.be et dans l’univers de La Dernière Heure Les Sports, quotidien centenaire.

Les avantages du payant sur DH.be
  • Diffusion en continu de contenus enrichis et qualitatifs
  • Parution de dossiers et d'exclusivités la veille
  • Contenus 100% web
  • Concours réservés aux abonnés
  • Longs formats multimedia
  • Zone de lecture zen sans pub

« Pour vous permettre de découvrir l'Abonnement Numérique+ à La DH, nous vous offrons le premier mois gratuit (offre sans engagement de durée). Abonnez-vous ici »

© D.R.