Divers À 65 ans, l’humoriste franco-tunisien Michel Boujenah reste "un éternel gamin".

"Ce métier m’a choisi, ce n’est pas moi qui l’ai choisi", nous confie le comédien Michel Boujenah (Trois hommes et un couffin, notamment) qui sera au Waterlol Festival en septembre avec son nouveau spectacle Ma vie encore plus rêvée. "Si je n’avais ressenti cette force incroyable qui m’a poussé à faire ce métier et que je ne l’avais pas suivie, je pense que je me serais tué. Physiquement ou symboliquement. Je serais devenu médecin comme mon père et je pense que j’aurais foutu ma vie en l’air… Et au moment où je dis ça, j’ai parfois des regrets de ne pas avoir fait médecin. Bref, je pense qu’il faut m’envoyer un psychiatre (sourire) !"