Divers Avec leur brosse à cheveux en guise de micro, les déjantés d’Airnadette débarquent en Belgique.

" L’histoire des Airnadette, c’est la même histoire que tous les groupes de musique ", confie Moche Pitt, l’un des six membres (avec Gunther Love, Scotch Brit, Jean-Françoise, M-Rodz et Château Brutal) du groupe français qui sera à l’affiche du Waterlol en septembre prochain. "On en avait marre de jouer seul alors on a décidé de se mettre ensemble avec les copains. Les mecs faisaient de l’air guitar et les filles faisaient de la brosse à cheveux (une discipline qui existait en France où des filles chantaient dans des brosses à cheveux et il y avait même des concours ! NdlR). Du coup, on s’est dit : faisons un air band !"

Au programme de leur comédie musiculte ? Cinquante ans de culture passés en revue de manière parodique. Soit pas moins de 317 extraits sonores cultes allant de Star Wars à Wayne’s World en passant par Friends, Matrix, Céline Dion, Dumb and Dumber ou tout autre buzz pub (comme le sosie de Polnareff, entre autres), web et télé (Nabilla). "On adorerait jouer plus de fois en Belgique", confesse Moche Pitt, dont le nom de scène - double sens évident avec Brad Pitt - est issu du mosching, une danse punk anglo-saxonne ou sorte de pogo des années 80. "Car il y a des références belges comme Dikkenek ou C’est arrivé près de chez vous ! On est de grands fans de l’humour et de la culture belges. On adore François Damiens, par exemple. Vous avez un humour décomplexé, à la fois fin et drôle. Le flegme belge est génial."

Celui qui a de la famille à Bruxelles ( les Airnadette projettent même de s’y installer prochainement ) est arrivé à faire ce métier d’air guitariste par hasard . "C’était plus un délire de potes à la base. Et puis, de fil en aiguille, on se retrouve à gagner des compétitions. J’ai été vice champion du monde en 2007 (sourire) !" Le groupe, qui a déjà adapté son show en anglais pour les USA, est même en pleine écriture d’un livre pour enfants, d’une websérie pour YouTube, d’un second spectacle intitulé Le pire contre attaque avant un film. "Ce qui est drôle, c’est qu’on ne joue pas d’instrument de musique mais on a sorti un album et on s’est retrouvé programmé au festival de Glastonburry (sourire) !"

Mais ce n’est pas encore le plus loufoque dans l’histoire de ceux qui sont mis en scène par un autre déjanté du bocal, Pierre-François Martin-Laval, alias PEF des Robin des Bois. " On est tenu par une bande-son", conclut Moche Pitt, qui assume le play-back total. "Et un soir, le CD s’est rayé. On a alors fait semblant. Mais le pire, c’est la fois où un membre s’est blessé durant le spectacle. On a dû continuer sans lui, en reprenant ses parties chacun à notre tour en improvisation." Comme quoi on peut se blesser, même en faisant du air guitare… "D’ailleurs, pour l’anecdote, il a marché sur une brosse à cheveux ! C’est le comble du Airnadette (rire) !"

La comédie musiculte des Airnadette sera le 17 septembre prochain au festival Waterlol. Plus d’infos : www.waterlol.be.