Divers Patrick Bruel est blessé par les photos volées de son mariage qui font la une de la presse people

BRUXELLES A la une du magazine Voici de cette semaine, ce titre: «Patrick Bruel, le film du mariage». Malheureusement pour le chanteur, alors que ce genre d'événement devrait rester un moment d'intimité, son union avec Amanda s'étale dans toute la presse people. Le bonheur de Patrick, peu habitué à ces débordements, est entaché par cette curiosité malsaine. Les photos ont été prises à l'aide d'une petite caméra numérique. «Lorsque nous sommes entrés dans la synagogue, Amanda et moi avons été surpris par le nombre d'appareils photo et de caméras dans les mains d'inconnus, a confié le chanteur au journal Le Parisien. Nous pensions qu'ils auraient la décence de ne s'en servir qu'à des fins privées.» Mais business is business... La personne qui a shooté les photos aurait touché 20.000 €. «La violence est double, explique Patrick. D'un côté, un moment d'intimité se retrouve exposé de la sorte et, de l'autre, nous avons été obligés de douter de proches, d'amis, d'invités.»

Le rédacteur en chef du magazine français s'explique, lui aussi, dans le quotidien: «Nous avons obtenu ces documents un peu par hasard, il n'y a jamais eu de commande de notre part. Avec le numérique, tout le monde peut aujourd'hui faire des photos et les diffuser à grande échelle, y compris à la presse. Quant à l'argent, le prix d'une information est subjectif.» En attendant, Bruel se dit blessé. «Nous n'avons pas voulu priver le public d'un événement aussi important de ma vie, mais nous voulions choisir le support, en l'occurrence le magazine Elle. Tout cela s'est fait gratuitement. Par ailleurs, nous leur avons demandé de faire preuve de générosité envers une association caritative de leur choix.»

© La Dernière Heure 2004