Divers Un viticulteur belge vend son Margaux à un magnat... des huiles

BRUXELLES Le montant n'a pas été dévoilé, mais la somme est, d'après nos confrères du Laatste Nieuws, conséquente! C'est qu'un vin d'appellation Margaux, cela ne se négocie pas comme un vin de table! Luc Thienpont, viticulteur belge de 53 ans, le sait bien. Il a, en effet, revendu à un magnat de l'industrie des... huiles son domaine du Château Labégorce Zédé, qui s'étend, dans le Bordelais, sur 27 hectares. «Tout se vend», précise l'ex-propriétaire. Et surtout quand c'est à un bon prix!»

Sur l'identité de l'acheteur, on n'en saura pas beaucoup plus non plus. Tout au plus Luc Thienpont consent-il à expliquer qu'il s'agit de son «voisin. Le monsieur qui était propriétaire du vignoble qui jouxte le mien».

Luc est en fait un membre de la célèbre famille Thienpont, bien connue en France mais originaire des Ardennes flamandes. «Mon grand-père a découvert cette région de France dans les années 20. Il y a acheté son premier vignoble. Depuis, nous avons acquis le Château Certan, le mondialement connu Château Le Pin' et le domaine Labégorce. Ce dernier vient donc d'être revendu. Avec l'argent, nous allons investir dans de nouveaux domaines.»

Et si, aujourd'hui, le montant de la tractation atteint une fort jolie somme, Luc Thienpont ne peut que s'en féliciter lui-même! «Quand nous avons acquis l'endroit, il y a 26 ans, ce n'était qu'un champ de ruines», explique-t-il encore. «Nous avons travaillé, tout remis sur pied, jusqu'à en faire un beau domaine et un excellent vin. Nous produisions jusqu'à 170.000 bouteilles par an à un prix de vente qui variait entre 12 et 20 euros.»

Une fourchette qui permet d'estimer un peu mieux le prix de vente global de ce joli coin de vignes, plantées non loin de Bordeaux.

© La Dernière Heure 2005