Divers Rencontre avec Noémie, une souffleuse (pardon, fileuse) de verre à Disneyland Paris. Qui nous a initié à l’art du chalumeau avec notre propre boule de Noël !

La jolie boutique Harrington’s, qui trône sur Main Street U.S.A., est verrouillée spécialement pour nous, en ce matin hivernal ensoleillé. Ce qui n’empêche pas les badauds de, déjà, jeter un coup d’œil furtif aux fenêtres. C’est qu’à l’intérieur, la magie opère : Noémie, 26 ans, souffleuse de verre ("on dit plus exactement chalumiste, ou fileuse de verre", nous corrige-t-elle gentiment) transforme, à la lueur de la flamme, son matériau fétiche. "J’ai toujours rêvé de travailler dans le métier du verre. Il faut dire que je suis Lorraine, et que par chez nous, c’est un héritage dont nous sommes très fiers !" Pour autant, c’est un peu par hasard que la vocation de Noémie s’est esquissée : "j’accompagnais ma sœur à une journée écoles portes ouvertes, ou diverses formations étaient proposées. Elle n’a rien trouvé. Moi si. J’ai vu un fileur de verre en action, et là, je me suis dit : je veux faire ça. Et me voilà aujourd’hui, après un cursus de quatre ans dans le filage à la canne". C’est une vocation plutôt rare, dans un métier qui semble l’être tout autant, mais qui est resté particulièrement utile. Et pas que dans l’ornement. "Même si l’industrie s’accapare beaucoup de pans des produits de verre, par exemple, toutes les éprouvettes utilisées en laboratoires sont toujours filées de manière artisanale, comme ici, au chalumeau !"

Noémie est l’une des plus jeunes d’une équipe de quatre souffleurs, que vous pouvez croiser sur le parc Disneyland, tant chez Harrington’s que dans la boutique qui trône au cœur du Château de la Belle au Bois dormant. Un bien joli métier mis en avant avec tout le savoir-faire de Disney, qui impressionne toujours petits et grands.

"Pas besoin d’un souffle d’enfer"

Chez Harrington’s, montures de protection sur le nez, Noémie nous initie à l’art du filage avec un atelier accessible à tous les visiteurs jusqu’au 8 janvier prochain : le "soufflage" de votre propre boule de Noël en verre ! Pour 9,99 €, vous avez le droit de filer votre propre boule, et d’y faire graver l’inscription de votre choix. Après avoir soumis à la flamme un tube de Pyrex, "la couleur de la flamme sur le verre et l’expérience" permettent à Noémie de savoir quand le tube est prêt à être soufflé. On se lance : "le souffle doit être léger au début, puis plus intense sur la fin, lorsque le verre se durcit. Nul besoin d’avoir les poumons d’un marathonien ! Un bon fileur de verre ne doit pas du tout posséder des poumons d’enfer. Mais des connaissances techniques averties - notamment pour sa propre sécurité, puisque certains verres montent à 1.000 degrés ! - sur les différents matériaux - le cristal est bien plus malléable et fragile que le pyrex, par exemple - et un sens créatif aiguisé."

Parce que oui, chalumiste à Disney, ça vous permet forcément de créer des baguettes magiques, des souliers de Cendrillon, la rose de la Belle et la Bête (un best-seller) et des dizaines de personnages ! "Ce qui est unique ici, c’est le rapport, la proximité avec les guests. Il y a des habitués qui passent régulièrement me dire bonjour ! Voir les enfants émerveillés par la flamme et le résultat de ce que l’on fait, c’est tout à fait grisant. Je me souviens de cette famille, qui m’avait demandé des pendentifs personnalisés… Leur joie lorsque j’étais parvenue à faire, en quelques minutes, exactement ce qu’ils souhaitaient, m’a durablement marqué !"

Notons encore le gros carton du moment : la baguette personnalisée. Pour 39,99 €, vos enfants auront la possibilité de choisir leur baguette de verre, et de la fourrer de poudre magique colorée - chaque couleur représentant un pouvoir. À moins que les filles ne préfèrent la célébrissime pantoufle de verre de Cendrillon ?