Divers

Le café est considéré comme l'antre de la vie culturelle bruxelloise


BRUXELLES Le café le Dolle Mol, situé rue des Eperonniers, à Bruxelles-ville, non loin de la Grand Place, rouvrira ses portes ce vendredi dès 20 heures, a annoncé le cinéaste belge Jan Bucquoy.

Fermé depuis octobre 2002, le Dolle Mol est considéré comme l'antre d'une certaine vie culturelle et associative à Bruxelles depuis les années soixante. L'artiste anarchiste Jan Bucquoy avait occupé illégalement le café en mai et en juin dernier pour protester contre sa fermeture. Il avait été expulsé le 23 juin dernier par la police et avait passé la nuit avec deux de ses acolytes en cellule. Le propriétaire du Dolle Mol avait obtenu le 30 mai 2006 l'expulsion des occupants par une procédure en référés.

Le Dolle Mol avait ouvert ses portes dans les années 60 dans la rue Marché aux fromages puis avait déménagé en 1971 rue des Eperonniers. Pour Jan Bucquoy, le café fait partie du patrimoine culturel de la ville.
Le bâtiment est actuellement sous-loué par l'ASBL qui gère le café au ministère flamand de la Culture. "Nous conservons notre indépendance et nous resterons des personnes inclassables et incontrôlables. La liberté d'esprit qui caractérise le Dolle Mol sera maintenue", a assuré Jan Bucquoy, qui estime que l'occupation de mai 2006 a porté ses fruits.

L'établissement est en rénovation depuis début mai mais les dégâts provoqués par le propriétaire après l'expulsion des occupants sont importants, selon Jan Bucquoy. Le premier étage sera consacré à des activités culturelles. Des photographies de Jan Bucquoy et de sa fille sont actuellement exposées.

Le lundi sera consacré à la poésie, le mardi aux projections cinématographiques, le mercredi aux one-man-shows, le jeudi aux concerts en tout genre et le vendredi, la clientèle féminine pourra consommer gratuitement des boissons en soirée.