Divers En se mettant dans la peau du célèbre grand barbu, Saint Ni-Kody casse les codes.

"Je suis habitué à incarner des personnalités qui sont loin de mon apparence physique, constate Kody, habitué des déguisements dans le Grand Cactus de la RTBF, en parlant du grand patron des écoliers. Alors un Saint-Nicolas black, pourquoi pas ? Il y a bien un bourgmestre black (Pierre Kompany, père du Diable Rouge Vincent Kompany, bourgmestre de Ganshoren, NdlR) ! C’est l’évolution et c’est une bonne chose."

Aviez-vous déjà porté le costume du Saint patron ?

"Je n’ai jamais fait Père Fouettard mais une fois Saint Nicolas oui, lorsque j’étais à l’école Cardinal Mercier en rhéto. Ici, c’est ma deuxième fois et à mon avis ma dernière (rire) ! Non mais peut-être que je le referai pour le Grand Cactus ou pour ma fille quand elle sera plus grande. Ça peut être marrant !"

Quels sont vos souvenirs marquants de cette fête ?

"À l’école, dès qu’il y a des cadeaux à prendre, il ne fallait pas leur en demander beaucoup aux enfants ! Je me souviens quand on allait faire les courses avec les parents, on voulait tous aller voir saint Nicolas."

En aviez-vous peur ?

"Oh oui ! (...)