Divers

Une critique de Jean-Marc Gheraille. 

C'est fou le nombre de nouvelles têtes qui débarquent dans le paysage humoristique belge. Et notamment des femmes. Virginie Hocq a sans doute servi de déclic. En tout cas, Manon Lepomme a décidé, elle aussi, de miser sur des textes cash et une énergie débordante.

Son nouveau spectacle « Non je n'irais pas chez un psy », c'est de la bombe. Un one-woman show qui n'en est pas vraiment un puisqu'elle est accompagnée sur scène d'un...merveilleux. Oui, la pâtisserie qui fait fondre et gonfler en même temps. Elle fait figure de fil rouge.

La vie quotidienne, enfin la sienne, qui défile. Ses années de prof d'anglais pour ados (« j'ai tenu trois ans pas plus... ») et les fameuses excursions scolaires. Ses plans drague foireux. Son Benoît (« mon chéri ») à qui on souhaite bon courage. Même l'alzheimer de ses grand-parents, elle parvient à nous en faire rire. Les conseils de sa diététicienne. Tout y passe. A la vitesse grand V. Avec quelques uppercuts et des phrases qui pourraient devenir culte. A découvrir sur scène et « aimez-moi sur facebook » dit-elle. D'accord, Miss Apple, son surnom lorsqu'elle tentait de faire entrer la langue de Shakespeare.

---> Manon Lepomme en tournée : Rochefort (12 mai), Evrehailles (13 mai), Neupré (14 mai) puis Liège, le Festival d'Avignon... 

---> L'agenda et son actu complets sur www.manon-lepomme.be