Divers Stéphane de Groodt, de pilote de course à comédien, l’insatiable gourmand s’est prêté au jeu de la confidence.

Né dans le Bruxelles cossu du milieu des années 60 d’une mère femme au foyer et d’un père ingénieur chez Texaco, Stéphane De Groodt est le benjamin d’une fratrie de trois garçons. " Ma mère était terriblement angoissée à l’idée que je ne puisse pas poursuivre mes études, que je n’aie pas de diplôme, sans savoir vraiment ce que j’allais devenir - elle n’avait pas tort, raconte-t-il. Mon beau-père, un chercheur, un type formidable et brillantissime, lui, avait compris que j’étais animé par quelque chose de particulier et qu’il fallait me laisser m’épanouir là-dedans. Il sentait qu’il y avait cette énergie absolue, cette conviction de tous les instants. Je croyais en mon étoile, même si je la voyais briller aussi tout seul."

(...)