Divers

Thierry Luthers a deux obsessions (avouables) ou lubies c'est selon : Johnny Hallyday et... les tombes des gens célèbres. 

Et il tient à nous les faire partager. Sous la forme, pour la seconde, d'un livre sur lequel nous reviendrons sous peu (la Toussaint approche). Sous la forme d'un spectacle pour le plus grand rockeur français. A coté de ses concerts hommages qui cartonnent, le Monsieur foot et athlétisme de Vivacité mais aussi le pince-sans-rire du Grand Cactus vient de lancer un rendez-vous plus intimiste dans lequel il raconte la vie (très) tumultueuse de Johnny tout en parsemant son récit de chansons cultes.

Samedi soir, la salle coquette de La Source à Bruxelles a donc connu une première mondiale (sic) avec ce face-à-face entre Thierry, accompagné par deux musiciens André Mewis au clavier et Mimi Verderame à la guitare, et un public clairement amateur de l'idole des jeunes et des moins jeunes. Il nous a fait voyager dans les méandres de cette vie de roman, de rocker qui traverse presque miraculeusement les modes. De sa naissance dans la rue, enfin dans un hôpital parisien jusqu'à ces derniers succès, Thierry n'élude rien. Pas même les mauvaises passes, les flirts avec l'alcool et la drogue mais, tant dans ses années feuilletées durant près de 90 minutes (le temps d'un match) que dans ses interprétations, l'amour du roi de la rock'n roll attitude transparaît. Un spectacle intimiste, bourré d'anecdotes, de bienveillance et gentiment nostalgique. Pour les fans de Johnny, qui n'hésitent pas à reprend les chansons. Pour ceux qui souhaitent découvrir un Johnny plus profond que celui qui a fait 2.500 couvertures de magazines et de journaux depuis le début de sa carrière.

Tous les renseignements et les dates sur www.thierrychantejohnny.be