Divers

Du jamais-vu dans l’histoire de la Française des Jeux.

Certains joueurs sont vernis : heureusement, direz-vous, c’est le principe même du jeu de hasard; mais pour un habitant de Haute-Savoie, c’est carrément Byzance. En 18 mois, le gaillard a vu la chance lui sourire deux fois. Il y avait une chance sur seize billions (1/16.000.000.000.000) que cela puisse arriver ! Ce veinard a remporté à deux reprises le pactole de 1 million d’euros du My Million, un jeu complémentaire de l’Euro Millions.

My Million fonctionne comme une tombola : c’est un code de 2 lettres et 7 chiffres automatiquement généré par la machine qui apparaît sur le reçu quand on valide une grille Euro Millions.

À chaque tirage de la loterie européenne, l’un des codes est tiré au sort; l’heureux élu gagne alors un million d’euros. Et c’est donc arrivé à Évian, au bureau de tabac La Havane, les 11 novembre 2016 et 18 mai 2018.

L’homme a tenu à garder l’anonymat; on sait juste qu’à l’Euro Millions, il joue toujours les mêmes numéros. Il a confié à la Française des Jeux : "Jamais deux sans trois !"

Pour la FDJ, le cas de figure est inédit sur un si court laps de temps. En 2011, un chef d’entreprise avait gagné les 3 millions du rang 1 au Loto 15 ans après avoir déjà décroché le jackpot. Un père de famille du Pas-de-Calais avait lui aussi gagné, mais à près de 40 ans d’intervalle - 900.000 FF en 1978 et 1,5 million d’euros en 2005 : la même combinaison au même bureau de tabac.