Divers L’animateur belge rempile pour une nouvelle saison d’été, rue Bayard.

C’est le directeur des programmes de RTL France en personne qui nous l’a confirmé : Jean-Michel Zecca sera, cette année encore, aux commandes d’une émission estivale de la célèbre station de la rue Bayard. "Jean-Michel va présenter une émission quotidienne de onze heures à midi et demi", explique Jacques Expert. "Il a un peu tout fait - car il peut tout faire - chez nous ! Il y a deux ans, il avait cet horaire-là. L’an dernier, il animait de 15 à 16h. Mais là, il est de retour le matin avec une émission qui tourne autour de la bouffe", dit-il avec le sourire de celui qui sait à quel point le sujet intéresse Jean-Michel Zecca. "Ça lui parle, je crois", confirme-t-il. "Ce sera le thème, pendant une heure et demie, en direct, tous les matins…"

Plutôt content des résultats de sa radio, "la première de France", se plaît-il à souligner, il répète, encore, que "c’est une boîte très sympa". Et des boîtes, il en a vu, Jacques Expert, de France Inter à M6 en passant par la télé martiniquaise. "La période la plus dure, pour moi, c’est quand j’étais directeur des magazines de M6 où il y avait vraiment une pression de dingue, qui me tordait les boyaux et m’empêchait de dormir."

Rien de tout ça à RTL, où, du reste, il ne serait pas resté si cela avait été le cas. "Les résultats sont au rendez-vous, en plus", dit-il. "Ces dernières années, il y a eu quelques gros changements, avec l’arrivée de Laurent Ruquier et d’Yves Calvi à la matinale… Julien Courbet fait 600.000 auditeurs de plus que le deuxième, dans sa tranche horaire (9h30/11h, NdlR) , Bern cartonne, les Grosses Têtes, je ne vous dis pas. On n’a pas à se casser la tête, comme Europe 1, à tout devoir reconstruire", analyse-t-il. "En revanche, on repeint la maison tous les ans ! On aménage, on est à l’affût de l’air du temps. Mais on ne va pas arrêter des choses qui cartonnent !"

Quant aux changements de la rentrée, Jacques Expert, qui y travaille en ce moment, les situe "à la marge". Car "les fondamentaux sont là."