Dix millions de consoles Nintendo sont désormais vulnérables

DK Publié le - Mis à jour le

Jeux vidéo

Rien ne résiste aux hackers en matière de jeux vidéo. Pas même la Switch. Cette dernière vient de tomber sous les coups des hackers de la team fail0verflow qui ont réussi à installer Linux sur la console hybride. Une porte ouverte au piratage de jeux vidéo, mais également à l’installation de logiciels tiers sur la console. De plus, cette faille n’est pas près d’être corrigée puisqu’elle a été installée sur la ROM de démarrage, ce qui fait qu’aucun correctif logiciel ne pourrait en venir à bout. A ce stade, le constructeur de ce composant, Nvidia, n’aurait d’autre choix que de remplacer la puce sur les prochaines productions de la console pour résoudre le problème.

Si certains se réjouissent déjà de pouvoir bénéficier de jeux gratuits, Nintendo fait grise mine et s’apprête sans doute à jouer au jeu du chat et de la souris avec les utilisateurs qui s’aviseraient de bidouiller leur console. Un refrain qu’on connaît que trop bien dans la sphère vidéoludique…

DK