Jeux vidéo Quatre ans après un Far Cry 4 majestueux, mais sans grande innovation, deux ans après l’épisode Primal dont ne parlent encore que ceux qui l’ont vraiment aimé, Ubisoft Airlines nous embarque pour un nouveau périple halluciné dans l’Amérique profonde.

Vous incarnez le shérif adjoint d’un bled perdu dans les montagnes. Muni d’un mandat d’arrêt, de votre badge et de votre neuf millimètres, vous avez la mission assez simple de lire ses droits à John Seed, prêcheur local dont le culte religieux commence à prendre trop d’ampleur. Au nom de la liberté et de la démocratie, vous arrêtez le coco pour le livrer au FBI. C’est là que, pour reprendre les mots du directeur créatif de FC5, "tout part en couille".Votre mission sera donc de rallier différents individus ou groupes qui tentent de résister au culte de la Porte d’Eden.

D’une région à l’autre du Montana, ceux-ci seront plus ou moins organisés. Pour ce faire, vous devrez accomplir différentes activités allant de la libération d’avant-poste jusqu’au circuit chronométré. Sur fond de musique country, chaque victoire libérera un peu plus la région du joug de la secte de John Seed et de ses acolytes. Mais attention, ces illuminés ont plus d’un tour dans leur sac, ne vous croyez pas hors d’atteinte. Il règne comme un parfum étrange sur cette région. Un parfum à l’odeur de péché capital et de rédemption.

Far Cry 5 reprend de façon (trop) fidèle le gameplay toujours aussi efficace de ses aînés. La grosse nouveauté est la possibilité de recruter des compagnons d’armes ou de jouer en coop en ligne. Si cette dernière option rend évidemment le jeu plus fun, le fait d’être assisté par des alliés rend en fait le jeu trop simple et peu immersif. L’univers de jeu a toujours été une composante très importante d’un Far Cry et, encore une fois, les amateurs ne devraient pas être déçus. Des forêts aux montagnes en passant par les lacs et les rivières, le comté de Hope, Montana, est crédible, vivant, chargé de contenu et surtout très agréable à parcourir. Techniquement, le jeu tient la route et offre de multiples possibilités pour arriver à ses fins : attaque frontale, furtivité ou attaque groupée… Choisissez la bonne stratégie avant de vous lancer sous peine de devoir recommencer plusieurs fois votre mission. Le titre reste le grand bac à sable à ciel ouvert qu’on connaît. On y fait un peu ce qu’on veut, mais votre pelle et votre sceau ont été remplacés par des armes lourdes et des explosifs… Amérique oblige !

FC5 propose une aventure nerveuse, explosive et jouissive dans l’une des plus belles régions du monde. Avec son antagoniste principal complètement taré et très charismatique, cet épisode remet d’accord ceux que Far Cry 4 et Primal avaient déçus. Ce nouvel épisode fait vraiment des étincelles dans la mise en forme d’une aventure mêlant habilement fiction et politique.