Jeux vidéo Mettons les points sur les i d'entrée de jeu : rien de ce qui suit n'est officiel. Pas franchement dans les habitudes du studio Rockstar, père des Grand Theft Auto et Red Dead Redemption, dont les productions son tellement événementielles et attendues qu'il fait partie des rares studios de développement qui peuvent se permettre d'être extrêmement rares dans leur communication.

De nouvelles rumeurs, issues de la chaîne YouTube The Know et inspirées par une source interne, évoquent touefois le futur probable du jeu vidéo le plus attendu de la décennie : GTA VI. Selon la chaîne, le nom de code du jeu est "Project Americas". Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en plus de prendre place dans une ville fictive calquée sur Miami ou ses alentours (aka Vice City dans le vocable Rockstar), le jeu permettra également de se rendre en Amérique du Sud. Aucun élément de contexte sur l'époque où se déroulera l'action, en revanche, même si Leslie Benzies (ex-producteur des Grand Theft Auto) avait confié qu'il serait assez étrange de revenir à Vice City à une période autre que les années 80, ambiance chemise ouverte et lunettes de soleil dans la chevelure gominée à la Don Johnson.

Autre évolution majeure, pour peu qu'elle se confirme : le personnage principal pourrait, pour la première fois dans la très mâle licence, être une femme. Ce qui, en cette journée internationale de la Femme, ne manque pas de mordant...Il est toutefois peu probable que le futur GTA ne s'inspire pas de GTA V, qui avait instauré la multiplicité des héros à incarner et des points de vue, ce qui avait grandement enrichi le titre, selon qu'on joueTrevor (notre chouchou absolu), Franklin ou Michael.

Enfin, l'objectif serait de sortir GTA 6 avant fin 2022, ce qui représenterait un écart de neuf ans par rapport à l'épisode précédent (2013), et de seulement quatre avec Red Red Redemption 2. Pour mémoire, cinq ans séparent GTA 4 (2008) de GTA 5, et GTA 5 de Red Dead Redemption 2, bombe vidéoludique programmée pour exploser ce 26 octobre 2018.