Jeux vidéo Life is Strange fait son grand retour pour une suite aux allures plus matures. L’histoire d’Alex et Max du premier volet est mise de côté pour ouvrir un nouveau chapitre sur les mésaventures d’une fratrie.

Sean Diaz, 16 ans, et son petit frère Daniel, 9 ans, vivent la belle vie avec leur père à Seattle. Une tragédie malvenue vient perturber ce quotidien les obligeant à se mettre en route en direction du Mexique. Un road trip compliqué s’amorce rapidement pour nos jeunes frères. Lors de ce voyage, Sean et Daniel, d’origine mexicaine, pâtiront rapidement de cette spécificité. Ancrée dans la réalité de notre société, LIS 2 dénonce le racisme ambiant qui frappe les États-Unis. Les scénaristes se permettent même des références aux frasques de Donald Trump.

Aucune révolution n’est à attendre dans la jouabilité du titre. Celle-ci est extrêmement proche de la première aventure. L’expérience se résume à examiner des objets ou à faire des choix de dialogue, qu’ils soient moraux ou non. Le jeu est également parsemé de quelques énigmes pour étoffer le tout. Jamais compliqué, Life is Strange 2 est une histoire à vivre sans avoir à faire marcher avec exagération nos méninges. Souvent dans le pathos, les pérégrinations des frères font mouche et toucheront droit au cœur les joueurs les plus émotifs. Le sentiment d’amour fraternel se construit rapidement pour nous happer émotionnellement.

© D.R.

Le moteur graphique utilisé pour l’occasion redonne ses lettres de noblesse à un visuel déjà vieillissant lors de la sortie du premier volet. Le cachet artistique est présent et il n’est pas rare de prendre son temps dans ce qui ressemblera à un simulateur de marche. Petit bémol, le visage des personnages retranscrit parfois difficilement les émotions affichées. Le problème, loin d’être omniprésent, gâche certains moments. La musique et la qualité des doublages portent également le titre dans une sphère indé. Cette atmosphère indépendante totalement assumée n’est pas pour déplaire et procure un feeling cinématographique agréable.

© D.R.

Long de 2-3 heures, le premier épisode de ce second volet nous aura conquis sans mal. Plus rythmé qu’auparavant, l’aventure se permet de poser les bases avant de prendre son envol. Il nous tarde d’en apprendre plus sur ces étranges pouvoirs à peine abordés dans cette introduction. Sans se destiner à renouveler le genre, Life is Strange 2 s’évertue à raconter une histoire et il le fait judicieusement bien. Alors oui, actuellement les choix effectués ne semblent pas impacter outre mesure sur le déroulement de l’aventure. Il parait pourtant judicieux de patienter jusqu’à la sortie de l’intégralité des épisodes afin de juger sur son ensemble les décisions prises et ses influences sur l’histoire. Nous vous donnons rendez-vous dès la sortie de l’épisode 2 afin de vérifier si la licence continuera sur une bonne lancée.