Monster Hunter : World : jeu de l'année ?

David Kauffman Publié le - Mis à jour le

Jeux vidéo

À force de trop vouloir tirer sur la corde, la licence Monster Hunter s’est un peu perdue dans ses différentes itérations sur consoles portables. L’heure de la remise en cause a donc sonné, reste à voir si ce reboot sur consoles de salon tient la route.

Dans Monster Hunter : World, on incarne un chasseur de la commission voguant vers un monde inconnu. Un monde mystérieux que tentent d’apprivoiser ou plutôt de coloniser quatre autres flottes déjà sur place, mais sans grand succès. Et la raison de cet échec est simple : vous n’êtes pas les seuls à migrer en territoire inconnu, une flopée de monstres ont effectué le même voyage rendant votre aventure beaucoup plus périlleuse. Un prétexte idéal pour vous lancer dans une course effrénée à la puissance afin d’abattre un à un les monstres qui vous empêchent de vivre tranquillement. Et comme le bestiaire est immense et surtout très puissant, il faut vous armer de patience pour venir à bout de ces encombrantes créatures. Le seul moyen d’y parvenir étant de récolter suffisamment de ressources pour vous fabriquer des armes toujours plus dévastatrices et des armures toujours plus résistantes. Heureusement, vous avez le choix entre 14 types d’armes et vous pouvez toujours compter sur l'aide de votre Palico, votre compagnon d’aventure qui constitue un soutien idéal dans vos combats ainsi que dans la recherche de ressources. Dans ce nouvel épisode, votre environnement est tout aussi important que votre capacité à vous battre, ne négligez donc pas l’observation, elle pourrait vous éviter d’être la prochaine étape dans la chaîne alimentaire de ces vilaines bestioles.

Pour se livrer à des combats toujours plus ardus, la jouabilité du titre a (heureusement) été améliorée. Notre personnage est plus maniable qu’auparavant, le dynamisme des combats est plus intense, ce qui rend l’immersion dans la bagarre beaucoup plus facile. Mais attention, les possibilités de faire mal sont variées, aussi bien de votre côté que de celui des monstres. C’est pourquoi, avant de vous lancer, nous vous conseillons de faire un détour par l’air d’entraînement afin de maîtriser au mieux le potentiel de votre équipement et les combos qui s’offrent à vous. Le level design a lui aussi subi de profonds changements. Fini le découpage de zones en petits carrés numérotés, le monde de Monster hunter : World est enfin complètement ouvert et se laisse facilement admirer. Les panoramas sont jolis et les environnements suffisamment variés que pour ne pas lasser les joueurs.

Longtemps réservé à un public averti, Monster Hunter : World a aujourd’hui toutes les cartes en main pour convaincre un plus grand nombre de joueurs de rejoindre ses rangs. Le contenu est pléthorique et offre en plus des options multijoueurs vous permettant de partager cette expérience unique avec vos amis. Une raison de plus de craquer !

David Kauffman