Jeux vidéo Big N a présenté des accessoires à assembler soi-même, jouables tant dans le monde physique que virtuel, puisqu’ils s’interconnectent à la Switch.

"Think different", pourrait chiper l’institution nippone à la Pomme californienne… Alors que Sony et Microsoft se tirent la bourre à coups de 4K HDR et de réalité virtuelle, Nintendo mise sur l’improbable rencontre entre les pixels… et le carton.

Énième preuve de l’audace de l’écurie mère de Mario et Link, qui a donc présenté son Nintendo Labo, concept d’accessoires vidéoludiques à monter soi-même et dont les Toy-Cons seront capables d’interagir avec la dernière console de la firme, la Nintendo Switch.

C’est dans l’ADN de Nintendo, de pousser nos manières de jouer vers d’autres horizons. Démonstration en a été faite avec le lancement de la Wii en 2006, qui a introduit le béguin entre mouvements et jeu vidéo. La Switch, lancée avec succès il y a une grosse année - elle atteindra sans peine l’objectif de 14 millions d’unités vendues en un an, au 31 mars 2018 - avait, elle, flouté la frontière entre console de salon et console portable. Surfant sur la tendance des Skylanders, Nintendo connaît toujours un succès considérable avec ses propres jouets-vidéo, les Amiibo. Des figurines à collectionner munies d’une puce NFC, qui sont donc capables d’interagir avec les consoles de l’entreprise, et d’apparaître à l’écran, virtuellement. Disney (Infiniti) et Lego (Dimensions) sont également montés dans le train du toy game depuis.

Origami !

Et voici donc le Nintendo Labo. Des accessoires qui prennent la forme de planche à plier en carton façon Origami, pour former des objets basiques dans lesquels insérer la console Switch et ses manettes pour jouer à des mini-jeux dédiés. Baptisés Toy-Con, ces cartons "peuvent s’utiliser de manière créative avec les manettes de la Switch pour donner naissance à n’importe quel type d’accessoire", promet le constructeur. Œillets, autocollants, etc. : tout est fourni pour que le montage, déjà, participe au fun de l’expérience. Nintendo invite les utilisateurs à personnaliser ses créations avec des stickers coloriables ou encore des bandes de Scotch. Nintendo Labo sera lancé le 27 avril sous la forme de deux modèles, Variety Kit et Robot Kit. Le premier contient le matériel pour construire une maison, une voiture télécommandée, un piano ou encore une moto, et les cartouches de jeux compatibles avec chaque transformation. Le second intègre le matériel pour se fabriquer une sorte de sac à dos-exosquelette en carton, et un jeu de robot. Ils devraient coûter entre 60 et 80 euros.

Une nouvelle façon, astucieuse, d’appréhender le jeu vidéo, en y amenant une touche créative et un peu old-school mais indémodable, qui tend à se rapprocher des jeux de construction intergénérationnels type Lego ou Meccano. Essentiellement destiné aux enfants (pas trop petits, la cible est surtout les 7 - 12 ans), le Nintendo Labo, très positivement accueilli par les critiques et la communauté de gamers à qui elle se prédestine, nous semble promis à un bien bel avenir… absolument pas en carton.