Jeux vidéo Des notes incroyables, des commentaires dithyrambiques et un record de ventes déjà annoncé, Red Dead Redemption 2 risque bien d'être l'événement vidéoludique de l'année, voire de la décennie. Mais pourquoi cet engouement ? Est-il justifié ?

19/20 sur jeuxvideo.com, 10/10 chez IGN et le Guardian, un score Metacritic de 97 tout simplement incroyable et un 21/20 de la part de JeuxActu.com, Red Dead Redemption 2 fait l'unanimité. La sortie du jeu de Rockstar est l'événement culturel de cette fin d'année, à n'en pas douter. Les magasins spécialisés et les grandes surfaces sont aujourd'hui pris d'assaut par des foules de joueurs.

© Rockstar


Alors pourquoi ce buzz ? Tout d'abord parce que Rockstar. L'éditeur américain, créateur de la série Grand Theft Auto (GTA pour les intimes) est entouré d'une aura particulière. Proposant très peu de jeux, ceux-ci sont très souvent encensés par la presse spécialisée pour leur qualité, leur critique de la société, leur maîtrise technique et une narration exceptionnelle. Ensuite parce que 8 ans se sont écoulés entre le premier Red Dead Redemption et sa suite tant attendue. Huit longues années pour les joueurs, tous tombés très vite sous le charme de l'univers western alors narré par Rockstar. Pendant longtemps, on a cru qu'une suite ne verrait jamais le jour. Son arrivée aujourd'hui est donc, pour tous, la fin d'une attente interminable. Enfin, parce que les premiers retours des chanceux qui ont pu mettre la main sur le jeu lors de séances d'aperçu étaient tous excellents, certains n'hésitant pas à parler d'un jeu qui allait "redéfinir le genre".

© Rockstar


A présent, les tests sont sortis et tous les commentaires encensent RDR 2 (pour Red Dead Redemption 2). De "jeu de l'année" aux "nouvelles frontières du jeux vidéo", le titre a été reçu exceptionnellement bien par la presse. Il faut dire que les sept années de développement du jeu lui permettent de proposer un monde ouvert complet, ultra-immersif, beau, détaillé et intéressant tant par son fond que par sa forme. Les personnages sont tous extrêmement travaillés, les environnements débordent de réalisme et il est impossible de ne pas se croire plongé en plein Far West. 

Alors cet engouement est-il justifié ? Et bien à l'heure où nous écrivons ces lignes et alors que nous finalisons notre propre test (qui sera disponible dans quelques jours), oui cet accueil international est mérité. le travail énorme des équipes de Rockstar (on parle de 100 heures de travail par semaine pour certains développeurs) est récompensé par un jeu exceptionnel de réalisme, d'immersion et de plaisir. Tout ou presque est réussi et le moindre petit détail a été étudié, comme les interactions entre le joueur et les PNJ (personnages non-jouables), la chasse d'animaux sauvages, les témoins d'un crime qui s'empressent de prévenir le shérif et qu'il faut intercepter et menacer (ou tuer) à temps pour éviter de se voir affubler de la mention "Mort ou vif". Bref, une réussite totale qui devrait séduire un large public, du joueur hardcore à celui ou celle qui souhaite juste passer un bon moment, manette en main. 

© Rockstar


Red Dead Redemption 2 redéfinit clairement le genre du monde ouvert et pose un nouvel étalon. Le futur du jeu vidéo s'annonce dès lors radieux, surtout si les autres éditeurs décident à leur tour de tenter de relever le défi et de proposer une expérience unique.