Jeux vidéo Après les annonces de l'E3 et les belles vidéos de gameplay, la DH a pu tester plusieurs jeux qui sortiront sur Switch dans les prochains mois. Voici nos impressions.

Entre FIFA 19, Dragon Ball FighterZ, Super Smash Bros. Ultimate, Pokémon Let's Go Pikachu et Evoli mais aussi Super Mario Party, la fin d'année 2018 sera chargée pour la Nintendo Switch. Invités par la firme japonaise pour un événement post-E3, nous avons pu découvrir certains de ces jeux et les tester, manettes en main.

Tous les jeux testés l'ont été en mode dock (non mobile) et nos avis ne reposent donc que sur ce mode.

Super Smash Bros. Ultimate: la star

C'est l'annonce que tout le monde attendait, le jeu que tout le monde désirait. Et les fans du genre ne seront pas déçus. Car SSB Ultimate rend parfaitement hommage à ses prédécesseurs.

Le système de jeu ne change pas et c'est toujours à coup de sauts et de coups spéciaux qu'on pourra venir à bout de nos adversaires. Les objets bonus sont toujours de la partie et retrouver l'ensemble des personnages qui ont fait la saga est un plaisir. On a notamment pu découvrir la nouvelle arène inspirée de Zelda: Breath of the Wild et il n'y a pas à dire, elle est réussie !

Le jeu est fluide, les animations et bruitages réussis... bref: on est content de revoir Super Smash Bros. en pleine forme ! Un petit point bonus également pour la compatibilité avec les manettes Gamecube: un régal !

© D.R.

Pokémon Let's Go Pikachu/Evoli: la bonne surprise

Avec ce qui avait été annoncé lors du Nintendo Direct de l'E3, toutes les craintes étaient autorisées vis-à-vis de ce nouvel opus Pokémon. Sachant qu'il s'agit d'un jeu de transition avant le "grand" jeu Pokémon attendu sur Switch, on avait un peu peur de ce qu'on allait découvrir. Et quelle ne fut pas notre surprise de découvrir un jeu plutôt agréable, bien réalisé et surtout très nostalgique.

Pour les plus anciens c'est simple: il s'agit d'un Pokémon Version Jaune sur Switch, avec des graphismes adaptés donc. On retrouve l'univers de Kanto, avec des Pokémon modélisés qui apparaissent cette fois dans les hautes herbes et qui sont donc plus faciles à attraper. Les amateurs de surprises peuvent se rassurer: certains Pokémon sont tout de même cachés et vous surprendront.

Fini les combats à tout va, désormais il y aura deux types d'actions à Kanto: les combats de dresseurs et les captures de Pokémon, complètement revisitées à la manière d'un Pokémon GO. Ce n'est pas la seule référence au jeu pour mobiles puisque les Pokémon peuvent désormais être "petits", "normaux" ou "grands" et qu'il est aussi possible de transférer les Pokémon attrapés avec votre téléphone directement sur votre console Switch.

Les combats, eux, persistent mais uniquement entre dresseurs. Lorsqu'une bataille s'engage, les Pokémon se battent sous nos yeux, à la manière d'un Pokken Tournament DX. Plutôt sympa.

Dans l'ensemble, le jeu est attirant, bien foutu et surtout plaira aux nostalgiques, qui ne seront pas du tout perdus. On est plus proche d'un remaster HD que d'un nouveau titre mais on en attendait pas vraiment plus de ce jeu.

A noter qu'un accessoire, appelé Pokéball +, sera disponible pour jouer au jeu et attraper des Pokémon. Il émet des sons, possède un joystick, plusieurs boutons et un gyroscope. Pas encore convaincus, nous n'en parlerons pas plus pour l'instant.

FIFA 19: la Ligue des Champions et ... ?

FIFA 19 sera le deuxième opus de la série de football d'EA Sports à sortir sur Nintendo Switch. L'ajout principal, à l'heure actuelle, est l'arrivée de la Ligue des Champions. L'habillage de la compétition est bien présent, des sponsors en bord de terrain aux compositions affichées avant le match.

Sur cette démo, qui comprenait notamment le PSG, le Real, le Bayern, la Juventus, Manchester City et Dortmund, nous avons pu apercevoir que le gameplay n'avait, pour l'heure, pas énormément changé. Extrêmement proche de la version 2018, malgré les nouveautés annoncées (poids du ballon, nouveaux tirs, etc.), il pourrait être l'objet de critiques si rien ne change d'ici à la sortie du jeu.

Côté graphismes, on reste loin des performances des consoles de salon. Le jeu est agréable mais est 10 niveaux en-dessous de ce qu'il montre sur PS4 et Xbox One. En version mobile, il se pourrait que les traits soient plus fins, ce qui rendrait le visuel plus esthétiques.

Deux matches, c'est très peu pour se forger une opinion sur un jeu de football et on en attendra donc plus, notamment à la Gamescom, pour se faire un avis définitif.

Dragon Ball FighterZ: une optimisation réussie

On redoutait que le jeu de combat de Bandai Namco ne prenne l'eau sur Switch mais, tout au contraire, il semble plutôt bien optimisé. Les combats se déroulent sans le moindre souci, ils sont fluides et le jeu rend plutôt bien esthétiquement parlant. Il faut dire que le côté "anime" convient particulièrement bien à la Switch. Bref, une transition réussie.

© D.R.

Super Mario Party: sur la bonne voie

Malheureusement, il n'était pas possible de tester le jeu mais on a pu assister à une longue présentation qui nous a donné une seule envie: y jouer !

Le jeu reprend les mêmes bases que ses prédécesseurs: quatre amis, un plateau de jeu, des jetons et des étoiles à récupérer pour gagner, le tout interrompu par des mini-jeux tous plus funs les uns que les autres. Et ce sont surtout ces mini-jeux qui nous ont surpris positivement, usant à la perfection des capacités des Joy-Con (surtout du gyroscope) pour donner des jeux barrés comme cuire un steak le plus vite ou pousser suffisamment les autres pour être devant sur la photo. Bref un mélange de jeux sportifs, d'action mais aussi de réflexion qui devrait plaire au plus grand nombre et garantir de nombreux fou-rires lors de soirées entre amis.

Autre particularité de ce Super Mario Party: la possibilité d'aligner deux Switch pour agrandir son espace de jeu. Démonstration à la clé, mais sur le même jeu qu'à l'E3, on nous a montré cette fonctionnalité qui semble tout de même plus de l'ordre du gadget que d'un vrai ajout décisif pour le jeu.

Dans l'ensemble, les prochains mois devraient être bénéfiques pour le catalogue Switch qui, si il ne va pas bénéficier d'autant de gros titres que les PS4, PC et autres Xbox One, pourra compter sur plusieurs adaptations réussies et surtout des jeux fait-maison très attendu par les fans. Quel sera leur accueil ? Réponse très bientôt !