Jeux vidéo Certes, il n'y a pour le moment que très peu de jeux sur le marché de la réalité virtuelle qui proposent une expérience coop. Mais le jeu d'Ubisoft réussit très bien son coup en rassemblant les joueurs autour d'un objectif commun, le tout dans la bonne humeur et, bien souvent, offrant de belles doses de fun.

Dès la salle de réunion, où on patiente pour trouver nos trois partenaires et où on lance les missions, Star Trek Bridge Crew dévoile tout son côté social. On se salue, on se présente et on fait, de cette manière, connaissance avec nos futurs coéquipiers pour une partie, souvent même plus. Car le marché de la VR étant encore assez réduit, on aura vite fait de rajouter les partenaires qui nous ont plu à nos amis afin d'avoir l'occasion de refaire d'autres parties en leur compagnie.

Avant de lancer la mission, un choix doit s'opérer: qui sera capitaine, timonier, officier tactique et ingénieur en chef. Chaque poste est différent et chacun aura plus d’affinités avec l'une ou l'autre de ces responsabilités. Ainsi le capitaine doit faire des choix parfois difficiles et gérer ses troupes, le timonier est responsable de la bonne navigation du vaisseau, l'officier tactique doit veiller sur la défense du vaisseau et l'attaque des ennemis tandis que l'ingénieur en chef aura pour mission de toujours assigner assez de puissance à la bonne partie du vaisseau au moment opportun (déplacements en distorsion/impulsion, puissance dans les boucliers, phaseurs, etc.). Ces différents postes sont enseignés lors d'un didacticiel qu'il est vivement conseillé de suivre avant de se lancer dans le solo ou dans le multijoueur tant chaque rôle est complexe et nécessite une certaine maîtrise pour ne pas être le maillon faible une fois la partie lancée.

© Ubisoft


Dans le menu principal, il est donc possible de choisir entre le solo et le multijoueur. Autant le dire tout de suite le mode solo, où on peut accomplir le rôle de capitaine et donner des ordres à l'IA ou alors décider de gérer chaque rôle, ne présente que peu d'intérêt. Tout l'intérêt de cette expérience VR se retrouve dans le multi ou la communication et la cohésion entre joueurs seront essentielles pour mener une mission à bien. 

Si certains joueurs rencontrés sur le réseau jouent de façon très sérieuse, beaucoup optent pour une attitude plus détendue qui promet beaucoup de fous rires, surtout avec des manettes de contrôle (pour l'HTC Vive, ou encore les Playstation Move pour le PS VR) qui reproduisent les gestes des joueurs. Les petits "coucous", les danses de la victoire ou les tentatives d'high-five sont donc légion et participent à la très bonne ambiance qui règne généralement.

© Ubisoft


D'un point de vue purement technique, le jeu est dans la moyenne graphique de la PS4. Légèrement plus beau sur PS4 Pro et PC, il n'en reste pas moins banal. Par contre, les reproductions de l'Aegis et de l'Enterprise de la série originale sont parfaites. Réalisées à l'aide des producteurs de la série, on s'y croirait vraiment. Une formidable impression de réalisme qui laisse souvent le joueur les yeux écarquillés lors des premières approches du jeu.

© Ubisoft


Enfin arrive le point qui fait un peu tache sur ce joli tableau : avec seulement 8 missions principales et quelques missions aléatoires (que l'on peut donc refaire), le jeu propose un contenu assez pauvre et on en a vite fait le tour. La rejouabilité se trouve davantage dans les personnes avec qui vous partagerez vos parties que dans le jeu en lui-même.

Néanmoins, Stat Trek Bridge Crew reste un must-have pour les possesseurs d'un casque de réalité virtuelle. Tout d'abord parce qu'il vous immisce au plus profond d'une série mythique, ensuite parce qu'il est le symbole de l'essence même de ce que va être la réalité virtuelle dans le futur. Un espace de jeu multijoueurs où la cohésion et la coopération seront essentiels. Et Star Trek Bridge Crew fait le premier pas vers ce futur, de plus en plus proche !