Un million de tricheurs bannis

Cédric Dautinger Publié le - Mis à jour le

Jeux vidéo

Playerunknown's Battlegrounds a créé la surprise en 2017 en s'imposant comme le jeu le plus populaire et forçant Microsoft à négocier dans l'urgence une exclusivité pour sa console. En effet, les chiffres peuvent donner le tournis: ce jeu compétitif multijoueur basé sur du chacun pour soi (ou "battle royale", en référence au célèbre film japonais) comptait en décembre dernier pas moins de 30 millions de joueurs! Le studio Bluehole peut également se targuer d'avoir battu le record mondial du nombre de joueurs connectés en même temps (record précédemment détenu par DOTA2).

Mais un tel succès, pour un jeu qui se joue exclusivement en compétition contre d'autres humains, amène forcément de mauvaises intentions. Des milliers de joueurs n'hésitent pas à tricher pour se démarquer et remporter des parties souvent serrées. Le logiciel spécialisé contre la triche BattlEye permet d'obtenir une idée du phénomène puisqu'un tricheur (ou une tricheuse) est banni(e) du jeu chaque 2,56 secondes! Comment se manifeste la triche? Principalement par des modifications internes permettant d'améliorer la visibilité ou les performances (en supprimant par exemple le brouillard) mais également par des logiciels externes pour viser automatiquement (le fameux Aimbot).

Bluehole a donc décidé d'engager la compagnie spécialisée BattlEye pour enrayer ce problème, avec des chiffres encourageants: 1 500 000 tricheurs bannis en décembre 2017 et 1 044 000 en janvier. Notons que d'autres jeux du même style (comme Fortnite) souffrent du même problème, assez récurrent dès qu'un mode en ligne existe.

Cédric Dautinger