Jeux vidéo Avec Uno et Monopoly, Ubisoft commence progressivement l'adaptation des jeux de société sur Switch. Après la PS4 et la Xbox, c'est donc au tour de la console de Nintendo d'accueillir jeux de cartes et de plateaux. Avec un avantage de taille: la possibilité d'emporter les jeux partout !

Qui n'a jamais espéré pouvoir jouer à son jeu de société préféré dans le train, l'avion, en vacances ou même au parc avec des amis ? Mais directement, plusieurs problèmes se posent: les boîtes sont volumineuses, les cartes s'envolent ou se perdent et les dés sortent de l'aire de jeu. Bref, jouer en déplacement n'est pas toujours évident. C'est là tout l'avantage de l'arrivée de ces deux jeux sur Switch: la possibilité d'y jouer partout, sans difficulté ou crainte de perdre des éléments. 

Commençons par Monopoly. Le jeu est fidèlement retranscrit. On peut y jouer en version classique ou décider de règles personnalisées (déjà décidées par le jeu), sur un plateau officiel ou sur le plateau animé déjà présent sur les versions PS4 et Xbox One du jeu. Monopoly Switch offre la possibilité de jouer avec un, deux ou trois amis mais aussi de jouer contre l'ordinateur. Bref, une version plutôt complète qui séduira une grande majorité de joueurs. On déplorera juste l'absence de règles totalement personnalisables comme désactiver les enchères sur les biens par exemple. Enfin, le système d'échanges aurait pu être plus simple. Il est ici très compliqué et il faut parfois s'y reprendre à plusieurs fois pour réussir une proposition d'échange correcte.

© Nintendo


Uno nous a, lui, plus déçu. Premièrement car il ne permet pas de jouer contre des amis sur la même Switch. Or, pour un jeu de société, ne pas pouvoir passer un moment convivial avec ses proches est un peu un comble. Pour pallier ce défaut, le jeu propose plusieurs autres modes de jeu: faire équipe avec un ami pour battre l'ordinateur, jouer contre l'intelligence artificielle, jouer contre des amis en ligne (et donc chacun sur sa Switch) ou jouer contre des inconnus en ligne. Bref, une pléiade de façons de jouer où il manque la meilleure: jouer hors-ligne avec des amis. Pour le reste, le jeu est fidèlement reproduit, avec ses règles et ses codes. On apprécie l'effort d'Ubisoft d'offrir une personnalisation des decks de cartes puisqu'on peut jouer avec les cartes classiques mais aussi avec des cartes Lapins Crétins, Rayman ou encore Just Dance. Un petit plus esthétique qui fait son effet. 

© Nintendo


Dans l'ensemble ces deux jeux, disponibles individuellement, ne nous ont pas convaincu de la même façon. Monopoly est bien conçu très complet et addictif. Les choix de règles permettent notamment de décider de la durée d'une partie (un plus quand on sait que certaines parties classiques peuvent durer des heures). Uno pêche dans l'absence de mode multijoueurs hors-ligne. Le jeu de cartes perd alors tout son charme et beaucoup de son intérêt. Dommage car il y avait moyen d'implémenter un tel mode avec un peu de réflexion. On vous orientera donc plus facilement vers le Monopoly Switch, d'autant que des cartes, cela s'emporte bien plus facilement que tout un jeu de plateau !