Jeux vidéo La première industrie culturelle du monde (celle du jeu vidéo, n’en déplaise) est en ébullition : nous sommes en plein E3 2018 ! Ce salon annuel et international dédié au monde vidéoludique, à Los Angeles, c’est le grand barnum du secteur. But principal : définir la direction prise par les first parties (les constructeurs de consoles comme Sony, Microsoft ou Nintendo, qui peuvent aussi développer eux-mêmes leurs propres jeux) et les third parties (les éditeurs tiers, comme Activision, Electronic Arts, Ubisoft, Bethesda, Rockstar ou Blizzard - ces deux derniers n’ont même pas besoin de tenir conférence à l’E3 pour être au cœur de l’actu). Et positionner leur dernier bébé dans la guerre du hit le plus désirable à poser sous le sapin d’ici la fin d’année (mais aussi à la rentrée de septembre ou à l’été prochain).

(...)