Décès de l'auteur de "Max et les Maximonstres"

Publié le - Mis à jour le

Livres/BD

Maurice Sendak est décédé l'âge de à 83 ans. Son oeuvre aura marqué toute une génération

NEW YORK Il est mort à Danbury (Connecticut, nord-est) de complications d'une congestion cérébrale, a précisé la maison d'édition dans un communiqué.

"Max et les Maximonstres" ("Where the Wild Things Are"), sorti en 1963 et traduit dans de nombreux pays, est considéré comme l'un des des plus grands classiques de la littérature américaine pour enfants.

Il décrit les aventures imaginaires d'un petit garçon nommé Max, que sa mère envoie se coucher sans dîner. Furieux, Max, qui porte un costume de loup, part alors dans un voyage imaginaire qui va faire de lui le roi des Maximonstres, dans une île peuplée de monstres aussi drôles que cruels avec lesquels il fait une fête "épouvantable".

Mais le petit garçon finit par choisir de quitter ce royaume pour retourner dans sa chambre.

A sa sortie, cet album avait été jugé par certains transgressif car trop sombre et inquiétant pour des enfants. En France, la psychanalyste Françoise Dolto l'avait au départ déconseillé.

Preuve de l'importance de l'oeuvre de Sendak dans la culture populaire américaine, le président Barack Obama avait lu à voix haute et avec force mimiques "Max et les Maximonstres" le 9 avril dernier à des enfants lors de la traditionnelle chasse aux oeufs de Pâques à la Maison Blanche.

"Max et les Maximonstres" a fait l'objet de nombreuses adaptations, dont un opéra pour enfants, deux dessins animés et un film de Spike Jonze en 2009.
Il avait reçu la Médaille Caldecott en 1964, qui récompense aux Etats-Unis le meilleur ouvrage illustré pour enfants.

Parmi la cinquantaine d'oeuvres qu'il a produites, Maurice Sendak est aussi l'auteur de "Cuisine de Nuit" ("In the Night Kitchen") paru en 1970, et parfois censuré parce qu'il montre un petit garçon nu.

Sendak, qui à partir des années 70, s'était également lancé dans la réalisation de décors de théâtre, opéras et ballets, était né à Brooklyn, de parents juifs polonais. Il aurait décidé de devenir illustrateur de livres pour enfants après avoir vu le film de Disney "Fantasia" à l'âge de 12 ans.

Il avait grandi très marqué par la Shoah, dans laquelle une partie de sa famille était morte.

Selon le New York Times, il restera comme l'auteur ayant "dégagé les livres illustrés du monde aseptisé et rassurant de la garderie d'enfants, pour les plonger dans les recoins sombres, effrayants et magnifiques de la psyché humaine".

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner