Livres/BD Sophie Marceau, Audrey Fleurot, Ludivine Sagnier et Anne Richard prêtent toutes leur voix à des histoires pour enfants.

Leur exemple à toutes a des yeux bleus qui pétillent et de délicieuses tâches de rousseur qui lui mangent le visage. Elle s’appelle Marlène Jobert et, dès les années 90, elle a prêté sa voix piquante à des histoires pour enfants, pour le compte des éditions Atlas.

Depuis - et peut-être n’est-ce qu’un hasard du calendrier - on ne compte plus les comédiennes qui lui ont emboîté le pas…

Anne Richard.

C’est presque par hasard, nous a-t-elle confié, qu’elle s’est retrouvée à lire des contes pour les petits. "Un jour, ici, en Suisse, un chef m’a demandé de faire Pierre et le Loup. Il fallait compléter le concert et il cherchait quelqu’un qui sache écrire, pour accompagner un autre morceau musical, explique-t-elle. Je m’y suis essayée et ça m’a beaucoup plu. Du coup, j’ai fait plusieurs concerts et plusieurs contes pour lui. À la sortie des spectacles, les gens me demandaient où ils pouvaient trouver les textes et c’est là que je me suis dit qu’il fallait en faire des livres. C’est comme ça que l’aventure a commencé."

Les deux derniers ouvrages, L’Écureuil et le haut chêne et Les Musiciens de Brême, viennent de sortir aux éditions du Rocher. "Ce qui est magique, c’est aussi de pouvoir s’adapter à leur imaginaire. Ils croient à peu près à tout. Vous leur racontez une histoire de sirène : ils y croient. Ils sont dans le fantastique et l’imaginaire beaucoup plus que nous, les adultes", dit-elle.

Audrey Fleurot.

Pour les éditions P’tit Glénat, la flamboyante Audrey a d’abord enregistré Une Poule sur un mur. Elle y a pris goût et a embrayé avec un deuxième livre, De tous les animaux, qui est un recueil de fables et de poèmes de grands auteurs d’hier et d’aujourd’hui : Louise Ackermann, Antoine-Vincent Arnault, Charles Baudelaire, Nicolas Boileau, Maurice Carême et on en passe…

Ludivine Sagnier.

Cette maman de trois petites filles sait y faire quand il s’agit de faire vivre des personnages de papier. La preuve avec La Petite Sirène d’Andersen qu’elle a enregistré pour La librairie sonore jeunesse. Plus près de nous, celle qui fut la fée Clochette au cinéma s’est glissée dans l’univers de l’indémodable Martine. Petit Rat de l’opéra, d’abord, La Nuit de Noël, ensuite, elle assure tous les personnages.

Sophie Marceau.

Qui mieux qu’elle pouvait interpréter Les Malheurs de Sophie ? Ce grand classique de la littérature est sorti au format livre-CD à la fin de l’année dernière, chez Glénat Jeunesse. La pétillante Sophie, de sa voix malicieuse, nous fait voyager dans l’univers de la comtesse de Ségur, dépoussiéré pour l’occasion.