Hergé raconté par ceux qui l'ont aimé

Publié le - Mis à jour le

Livres/BD

Le maître incontesté de la bande dessinée nous quittait voici 25 ans

Dubus du jour

BRUXELLES Hergé fut-il, ce 3 mars 1983, voici vingt-cinq ans aujourd'hui, une des premières victimes du sida, contaminé par une des transfusions sanguines auxquelles il devait se soumettre chaque semaine, en un temps où cette maladie n'était guère connue et les contrôles inexistants ? C'est la question que pose son biographe, Philippe Goddin. Avec des arguments à développer en ce sens. Le dessinateur belge souffrait d'anémie et s'était senti très faible dès 1980. Il apparut qu'il souffrait d'une maladie congénitale rare, la coproporphyrie. D'où les nombreuses transfusions sanguines. "Je vais faire le plein", disait-il avec le sourire et son humour caractéristique.

Ses dernières apparitions publiques datent de mars 1981 lorsque le journaliste Gérard Valet réussit le coup de force de ramener de Chine le sculpteur Tchang Tchong-Jen qui, au début des années trente, avait aidé Hergé à construire son album Le Lotus bleu et l'avait surtout conduit à considérer la bande dessinée comme un art exigeant un maximum de rigueur. Ces retrouvailles, cinquante ans plus tard, comblaient Hergé de bonheur mais, sous le masque, ses proches constataient qu'il était affaibli.

Il le fut davantage encore dans les derniers mois de sa vie, lorsqu'il se trouva accablé de grippes, de bronchites et de pneumonies à répétition qui ne pouvaient avoir aucun rapport avec la maladie pour laquelle il était soigné. La médecine parla alors de leucémie, mais ces complications s'expliqueraient mieux par l'hypothèse d'un sida qu'en 1983 on connaissait encore très peu. D'où les interrogations de Philippe Goddin.

Sur la fin, Hergé venait encore au studio une fois par semaine et ses collaborateurs s'inquiétaient de l'évolution de son apparence. En fin février, il fut hospitalisé à clinique Saint-Luc où il est mort après une semaine de coma.

Stéphane Steeman "étranglé de pleurs"

Le dernier album de Hergé, Tintin et les Picaros, date de 1976. Deux ans plus tard, il avait commencé à travailler sur un nouveau projet, Tintin et l'Alph-Art, qui est resté inachevé.

À sa mort, personne ne savait ce qu'il convenait de faire. Bob De Moor, son premier assistant, souhaitait terminer l'Alph-Art. Fanny, la femme de Hergé, admettait que son mari n'avait laissé aucune instruction écrite. Mais Stéphane Steeman : "Hergé avait si souvent dit, à des journalistes notamment, qu'il ne voulait pas que Tintin lui survive". Finalement, il fut décidé de laisser les choses en l'état et l'Alph-Art fut publié exactement tel que Hergé l'avait laissé : en chantier !

Stéphane Steeman n'a jamais oublié cette journée du 3 mars 1983 : "Je me trouvais aux sports d'hiver et, à l'heure du repas, un membre du studio Hergé m'a téléphoné. La personne qui m'accompagnait, ne me voyant pas revenir, s'est approchée de la cabine téléphonique. J'étais étranglé de pleurs, écrasé, effondré... Il n'était plus question évidemment d'aller encore skier."

1.400 Amis d'Hergé

Vingt-cinq ans plus tard, Stéphane Steeman continue à présider un Club des Amis d'Hergé qui se réunira le 8 mars au motel de Nivelles-Sud. "Avec 150 tables de collectionneurs, pour des ventes, des achats, des échanges..." Le club réunit encore 1.400 membres. Stéphane Steeman a compté qu'en 25 ans, 160 livres consacrés à Hergé et à son oeuvre sont sortis de presse. "Et, si l'on dit que les albums de Tintin se vendent moins bien que dans les années 80, il faut quand même savoir qu'en 2007, il s'en est vendu 1,8 million ! Ce qui reste appréciable." L'un d'entre eux, un Tintin chez les Soviets numéroté et signé par Tintin (Hergé) et Milou (Germaine, sa première épouse), a été acheté pour 40.000 euros.



© La Dernière Heure 2008

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous restez déterminé, très tenace lorsque vous voulez quelque chose, surtout professionnellement.

Taureau

Vous montrez une facette différente de votre personnalité. Vous prenez tout le monde de court.

Gémeaux

Vous repoussez les idées noires qui se bousculent dans votre tête. Vous demandez de l’aide.

Cancer

Vous avez à cœur de réussir ce que vous entreprenez. Vous cherchez par ailleurs à maintenir de bonnes relations avec les autres.

Lion

Tout ce qui ressemble à une obligation a tendance à vous faire fuir. Sauf aujourd’hui ! Vous vous y pliez de bon cœur.

Vierge

Prévoyez une fin de semaine chargée. Vous vous sentez tout d’un coup débordé par toutes vos tâches.

Balance

Vous vous consacrez à cent pour cent à la personne qui partage votre vie. Vous ne dissimulez pas votre amour.

Scorpion

Vous assumez vos tâches avec une facilité déconcertante. Vous êtes anxieux, mais ne laissez rien paraître.

Sagittaire

Vous devez encore faire preuve de patience avant d’atteindre votre objectif. Vous avez encore quelques personnes à convaincre.

Capricorne

Vous êtes complice avec votre partenaire. Vous en profitez pour aborder un sujet sensible ou tabou.

Verseau

En amour, ne jouez pas avec le feu. Votre partenaire se montre méfiant, à juste titre. Faites attention !

Poissons

Votre réussite peut faire des envieux. Aussi, n’en faites pas trop. Restez discret sur vos intentions.

Facebook