Livres/BD Jacques Mercier, surnommé Monsieur Dictionnaire, sort deux nouveaux livres et remonte sur scène !

Amoureux des mots, Jacques Mercier l’est depuis qu’il a quatorze ans. "Un jour, alors que j’étais à l’école à Mouscron, mon professeur flamand s’est trompé en prononçant une phrase. Il a dit : le lune et la soleil. Tout le monde rigolait et moi, bizarrement, j’étais du côté du prof. Je me suis dit : ‘Le pauvre, il n’y peut rien.’ Je ne voulais pas que ça m’arrive. J’ai donc tellement bien appris le français que j’étais toujours le premier de la classe. Pour tout vous dire, je me suis tellement réfugié dans les mots que j’ai épousé une Flamande et que je ne parle pas flamand ! (rires) J’essaye mais je n’y arrive pas. Il y a une sorte de blocage", nous explique l’animateur culte du Jeu des dictionnaires sur La Une, qui nous présente son nouveau livre, Les nouvelles expressions de Monsieur Dictionnaire, aux éditions Racine. Un vivier d’expressions dont on connaît rarement la signification. "C’est intéressant d’expliquer aux plus âgés ce qu’est d’ avoir le sum ! Avec ce livre, mon objectif est d’attiser la curiosité et d’être une passerelle entre les générations", nous explique-t-il.

En matière d’expressions, peut-on faire du neuf avec du vieux ?

"Ça arrive. Il y a des expressions qui changent régulièrement de sens ou auxquelles on ajoute un sens. Les expressions sont comme les meubles d’une maison. On peut choisir de garder les vieilles, les jeter ou les remplacer par de nouvelles. Il y a quelques années, par exemple, on disait : Tu te fais tout un cinéma pour dire : Tu fantasmes . Aujourd’hui, on dit plutôt : Tu te fais un gif ! À Paris, c’est devenu une expression courante."

Vous-même, vous utilisez ce genre d’expression ?

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.