Livres/BD Rencontre exclusive avec le père d’Astérix et Obélix pour son 90e anniversaire.

Cétautomatix : même si le ciel nous tombe sur la tête, le 25 avril, l’envie d’organiser un grand banquet au sanglier et de bâillonner les bardes qui beuglent tel un Franciscus Lalannus de Prisunix s’impose aussi furieusement qu’une bière brune tiède le jour de la St-Patrix. Et encore plus cette année puisque ce 25 avril, le père d’Astérix, Albert Uderzo, fête ses 90 ans. Rencontre exclusive avec un géant de la BD, l’auteur traduit dans le plus de langues (111) et qui a vendu le plus d’albums au monde (365 millions).

"90 ans, ça me paraît complètement irréel. Et curieux. À 89 ans, je n’avais pas du tout l’impression d’être si loin dans ma vie. 90 ans, ça fait un peu mal : je me dis que je ne suis plus tout jeune."

Quel serait le cadeau d’anniversaire idéal pour vous ?

"Le plus beau serait de pouvoir m’enlever quelques années. Malheureusement, c’est impossible."

Vous organisez un banquet ?

"Je n’ai rien prévu, mais les éditions Albert René s’en chargent. Elles veulent faire les choses très joliment. Je m’attends donc à voir pas mal de monde le 27. Le 25, je fête mon anniversaire en famille."

Graphiquement, avec Franquin, vous avez fait évoluer l’expressivité de la BD…

(...)