Livres/BD Un admirable album sur l’une des plus mythiques aventures de Tintin.

Des fabuleuses aventures de Tintin, Le Secret de la Licorne (et sa suite, Le Trésor de Rackham le Rouge) constitue l’un des sommets : le génie d’Hergé y rayonne. De cette légendaire Licorne, un magnifique et très documenté ouvrage nous dévoile à présent les secrets. Il y est rappelé que La Licorne, vaisseau de troisième rang, à deux ponts, de 50 canons, fut construite en 1690; tout tintinophile sait, bien sûr, que ce joyau de la marine de Louis XIV était commandé par le chevalier François de Hadoque, ancêtre du capitaine Haddock - le plus haut en couleur des héros d’Hergé.

Pour la réalisation de ce livre remarquablement mis en page par Catherine Thirry, trois auteurs ont conjugué leurs savoirs et leur ferveur. Yves Horeau, historien de la marine du XVIIe siècle, à qui l’on doit l’album Tintin, Haddock et les bateaux (Moulinsart, 1999, préfacé par l’hergéologue Philippe Goddin), et Jacques Hiron, également expert de la marine (et qui a rédigé avec Yves Horeau les fascicules de la collection Construisez La Licorne), se sont réparti les domaines historico-maritimes du volume. À leurs côtés, Dominique Maricq, archiviste aux Studios Hergé, passionnant et pénétrant spécialiste de l’univers de Tintin, auteur de nombreux livres à ce sujet (dont le hors-série Découvertes sur Hergé, paru en 2016 chez Gallimard à l’occasion de l’exposition au Grand Palais, à Paris, consacrée à notre célébrissime compatriote).

Le Secret de la Licorne fut prépublié (en strips minuscules) en 1942 dans Le Soir (volé) puis sortit en album en 1943. Dans la sélection d’images du volume qui sort aujourd’hui, figurent quelques dessins de haute qualité, jamais vus encore : des dédicaces destinées à des particuliers, nées de la main d’Hergé.

L’ouvrage contient 300 illustrations : strips, crayonnés, plans, maquettes, objets de marine et tableaux. Pour Dominique Maricq, Le Secret de la Licorne est à la fois "une aventure policière, un récit des origines (la filiation noble d’Haddock) et la recherche d’un trésor. Dans cette aventure en deux volets, on passe du cycle urbain au cycle rural - avec l’apparition du château de Moulinsart (NdlR : de même qu’on voit le professeur Tournesol pour la première fois, dans Le Trésor de Rackham le Rouge). C’est une œuvre charnière. La Licorne est devenue un personnage à part entière d’Hergé, qui se trouve dans le titre même de l’album dont cet objet sert de fil rouge à l’action. Notre livre devrait intéresser les amateurs d’histoire de la marine autant que les tintinophiles. Et je pense que, à l’instar de La Licorne , d’autres objets phares d’Hergé mériteraient de nourrir des ouvrages comme celui-ci : le fétiche Arumbaya ou la fusée lunaire, par exemple."

Rêvons-en déjà.